Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Belgique : Le pédophile Marc Dutroux écrit au père de l’une de ses victimes

Condamné en 2004 à la réclusion à perpétuité pour « viol », « séquestration », « enlèvement de six enfants ou adolescentes » et « meurtre » pour quatre d'entre elles, Marc Dutroux, qui n’en est pas à une perversité près, vient d’écrire au père de l'une de ses jeunes victimes, Jean-Denis Lejeune.

Dans une longue lettre de 44 pages, qui n’est rien d’autre qu’une autojustification, le tueur nie avoir enlevé les six enfants et adolescentes ou voulu leur mort. Il nie également être pédophile et tente de relancer la théorie d'un vaste complot, relayée à l'époque par des journalistes, des enquêteurs et certains responsables politiques. Il évoque donc l'action d'une bande criminelle et désigne des personnes décédées comme les véritables coupables des méfaits que la cour d'assises d'Arlon lui avait imputés, ainsi qu'à Michelle Martin et leur complice, Michel Lelièvre, condamné à vingt-cinq ans, qui de son côté prépare une demande de libération conditionnelle. Mme Martin, abritée actuellement par un couvent catholique de Namur, tente, quant à elle, de trouver un autre lieu d'hébergement.

Les journalistes belges sont pour leur part à nouveau placés devant un dilemme : parler de Dutroux et lui donner l'audience qu'il recherche, ou se taire et accréditer la thèse du complot, encore vivace chez certains citoyens, persuadés que toute la lumière n'a pas été faite sur cette affaire.

Pourtant, ces 44 pages devaient toutefois faire l'objet d'une publication dans un quotidien belge populaire.

JCC

(Source : DH.be - photo : Julie et Mélissa, victimes du prédateur)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - lutte contre la pédophilie

commentaires

infos 21/01/2014 14:18

Parce que vous croyez vraiment encore que dutroux était seul ? Ce qu'il dit dans la lettre est sans doute vrai. On oublie souvent de dire qu'il était allé voir la gendarmerie pour leur dire que des gens de son groupe de pédophile (apparemment une sorte de mafia) allait enlever des fillettes et que les flics ont dit que ce n'était pas leur priorité, que les flics sont apparemment venu voir les cachettes avant que les fillettes soient enlevées et qu'ils ne sont pas allé voir dans les cachettes déjà connues quand elle étaient là... Dutroux est le bouc émissaire de ses patrons qui veulent le voir plonger à leur place...

http://reopendutroux.blogs.fr/

http://www.canalblog.com/cf/search.cfm?q=dutroux&bid=362748&searchbtn=Rechercher

JMG 06/03/2014 20:46

Si l'hypothèse d'un complot ne peut être prouvé, il peut néanmoins être envisagé quand on sait que le parquet de Verviers (en Belgique) n' a pas jugé bon de poursuivre l'enquête sur l'agresseur de ma fille qui a été maltraitée en 1999 (maltraitance qu'elle décrit dans un PV de la PJ !), sur le grand-père qui s'est retrouvée dans le lit de son grand-père (même parquet de Verviers), sur le violeur de ma soeur (parquet de Liège) ! Sur base de ces faits, l'hypothèse d'un complot des autorités judiciaires pour dissimuler des faits aussi graves ne peut être éliminé. Pour quelles raisons ? Oui, il y a un sérieux problème au niveau de la justice belge ! Je dispose de tous les témoignages envisagés ci-dessus.

narcisse 21/01/2014 14:02

Et ils autorisent à faire passer le courrier au père de la petite victime !!!!!! c'est du foutage de gueul qu'il reste en taule on en veut pas de ces tarés en liberté !!!! il a pas compris qu'il va pourrir en taule celui là, il faudrait que la justice lui botte le cul ce serai bien....

Hébergé par Overblog