Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : 3 millions d’enfants  sont confrontés à la crise du logement

60 ans après l’appel de l’Abbé Pierre en faveur des sans-abris, durant l’hiver 54, la situation du logement en France apparaît comme sans précédent.

Comme chaque année, La Fondation Abbé Pierre publie aujourd’hui son rapport sur la situation du logement en France. Elle estime à 3,5 millions le nombre de personnes confrontées au mal-logement, et à plus de 10 millions les personnes touchées par la crise du logement. En outre, on compte 141 500 sans-abri.

Les solutions de fortune (caravanes, baraques de chantier, locaux agricoles, etc.) gagnent des territoires de plus en plus éloignés des villes, sans compter la réapparition de situations que l’on croyait disparues, comme les bidonvilles qui poussent comme des champignons aux abords des grandes agglomérations. La Fondation estime que plus de 4 300 enfants vivent dans ces bidonvilles.

L’accès à un logement devient complexe pour les plus modestes mais aussi pour de nombreux ménages insérés socialement et économiquement. Aujourd’hui, 1,735 million de personnes attendent un logement social. La question de l’emploi est en filigrane derrière la question du logement puisque e rapport constate l’augmentation du nombre de personnes menacées d’expulsions en lien avec la perte de leur emploi.

En matière d’action gouvernementale, la Fondation estime que « 2013 a été riche en mesures concernant le logement », citant le plan quinquennal contre la pauvreté et le projet de loi ALUR. Mais elle déplore un manque de « réponses immédiates ». La Fondation se félicite de la création de 7 000 places d’hébergement pour SDF, mais rappelle que les trois quarts de ceux qui appellent le 115 n’obtiennent aucune solution. Elle souligne aussi l’ambition de construire 500 000 logements par an, dont 150 000 logements sociaux, mais « les conditions ne semblent pas remplies pour qu’elle se réalise rapidement ». La production annuelle de 2013 s’est élevée à 335 000 logements.

La Fondation déplore également l’absence de moratoire sur les expulsions locatives, les ménages prioritaires DALO (droit au logement opposable) toujours sans solution de relogement, la baisse des aides personnelles au logement (APL) ou le démantèlement des bidonvilles.

Le mal-logement, c’est aussi la précarité énergétique. Concrètement, 3,8 millions de ménages consacrent plus de 10 % de leurs revenus à payer leurs dépenses d’énergie (contre 5,5 % en moyenne). Sont concernés 19,5 % des propriétaires, 25,4 % des personnes de 65 ans et plus, et 17,1 % des habitants de maisons individuelles. Par ailleurs, 3,5 millions de ménages déclarent souffrir du froid dans leur logement (soit 14,8 % des ménages).

Enfin, alors qu’approchent les élections municipales, la Fondation invite les collectivités territoriales à respecter la loi SRU qui impose aux communes de plus de 3 500 habitants d’avoir 20% de logements sociaux - un taux relevé à 25% par la loi Duflot du 18 janvier 2013.

Au total, 10 millions de personnes sont touchées par la crise du logement, parmi elles, un tiers sont des enfants.

JCC

(Source : rapport 2014 de la Fondation Abbé Pierre)

Voir le rapport

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - Droit au logement

commentaires

Hébergé par Overblog