Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Syrie : la génération des enfants perdus

Dans un nouveau rapport qui dresse le tableau des dommages causés aux 5,5 millions d'enfants touchés par le conflit en Syrie, l'Unicef lance un cri d'alarme, alors que le pays entre dans sa quatrième année de conflit.

Le rapport avertit que l'avenir des enfants syriens est en jeu alors que la violence, l'effondrement des systèmes de santé et d'éducation, une détresse psychologique intense et l'impact de la dégradation de l'économie sur les familles se combinent pour dévaster toute une génération.

« La crise syrienne oblige les enfants à grandir trop tôt et les expose aux sévices et à l'exploitation », souligne le rapport publié mardi. Beaucoup d'entre eux ont perdu les structures familiales et communautaires capables de les protéger. Au moins 8000 enfants sont arrivés aux frontières de la Syrie sans leurs parents. Un enfant réfugié sur dix doit travailler, qu'il s'agisse de fournir de la main d'œuvre à bon marché dans les exploitations agricoles, les cafés, les ateliers de réparation ou de mendier dans les rues des villes.

Le nombre d'enfants affectés par la guerre a plus que doublé par rapport à il y a douze mois, indique également l'agence de l'ONU qui précise plus de 10.000 enfants ont été tués et beaucoup d'autres mutilés durant le conflit.

L'Unicef estime à 2 millions le nombre d'enfants qui ont besoin d'une aide ou d'un traitement psychologique. Le rapport attire l'attention de la communauté internationale sur la souffrance vécue par les enfants et leurs familles bloqués dans les régions en état de siège depuis plusieurs mois. Coupés de toute assistance, vivant dans des décombres et peinant à trouver de quoi manger, beaucoup d'enfants syriens se retrouvent sans protection, sans soins médicaux, sans assistance psychologique et sans accès, ou à peine, à l'éducation. Dans les pays d'accueil, on compte à présent 1,2 million d'enfants réfugiés syriens vivant dans des camps et des communautés d'accueil débordées et ils n'ont qu'un accès limité à de l'eau propre, à une alimentation nutritive ou à la possibilité d'étudier.

Les enfants syriens ne peuvent vivre une année supplémentaire de souffrances, notamment dans des conditions aussi terribles que celles des camps de réfugiés, au risque de devenir une génération perdue. Afin d’éviter ce scénario catastrophique, l’Unicef et quatre autres organisations internationales, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), « Mercy Corps » , « Save the Children » et « World Vision », s’unissent sous la bannière « No Lost Generation » en lançant un appel au grand public : signer la pétition en ligne pour les enfants syriens !

JCC

Pour signer la pétition
Pour voir le rapport

(Source : rapport UNICEF)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfants face à la guerre

commentaires

Alex CHATEAU 18/03/2014 09:39

Que les adultes se battent ! Aucun n'est innocent ! Mais qu'ils touchent - par leurs dérives, leurs excès et leurs folies - le moindre petit enfant, lui, innocent... c'est directement le coeur de DIEU qu'ils touchent. Il faudra tôt ou tard payer car, suivant cette Loi aussi évidente que l'attraction : "on sème... on récolte ! " La seule chose que je conseille aux adultes lucides : faites le Bien, nourrissez, guérissez, éduquez, sauvez... au prix de sacrifices et jusqu'à votre dernier souffle de votre très courte vie et pendant qu'il en est encore temps ! Après vient la "récolte" !...................................... .

Hébergé par Overblog