Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Monde : la protection des enfants contre la violence doit rester une priorité mondiale

Un récent rapport de la Représentante spéciale sur la violence faite aux enfants, Marta Santos Pais, au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU souligne que des millions d’enfants dans le monde sont exposés tous les jours à différentes formes de violence.

A cette occasion, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU réaffirme que la protection des enfants contre ces violences doit rester une priorité mondiale.

Le rapport de l’ONU souligne que le risque de violence à l’encontre des enfants reste présent même là où ils devraient être en sécurité, notamment dans les écoles. La Représentante spéciale pose la difficulté de combattre la violence dans le milieu du travail, de nombreux enfants étant forcés de travailler dans de nombreux pays du globe. La situation d’environ 15,5 millions d’enfants travailleurs domestiques est un autre sujet d’inquiétude. Ils sont souvent isolés et sans structure de protection et sont très vulnérables à l’exploitation au travail, sans repos ni salaire et souffrant de violences et d’abus.

La violence est liée à un faible Etat de droit, une application de la loi partielle, un haut niveau de criminalité organisée, des taux d’homicides élevés et une culture de l’impunité. Pour les enfants, cette tendance signifie la privation et un profond sentiment de crainte, un risque élevé de mauvaise santé, de mauvais résultats scolaires et une forte dépendance à l’aide sociale à long terme.

Au-delà de son impact sur les victimes et leurs familles, cette violence signifie pour la société dans son ensemble des coûts de grande envergure et des milliards de dollars détournés des dépenses sociales, un ralentissement économique et à l’érosion des nations et le capital social. Si la violence contre les enfants est de plus en plus reconnue au niveau international et régional et que de plus en plus de traités sont mis en place et ratifiés pour protéger les enfants de la violence, il n’en demeure pas moins que ces progrès sont « trop lents, trop inégaux et trop fragmentés pour qu’une réelle avancée se mette en place » selon le rapport.

Il illustre parfaitement une phrase que je répète souvent : du sort qu’on réserve aujourd’hui à nos enfants, dépend l’avenir de nos sociétés.

JCC

(Source : communiqué ONU)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - violence envers les enfants

commentaires

Hébergé par Overblog