Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Monde : aujourd’hui, c’est la journée mondiale de l’aide humanitaire

Peu d’attention est accordée aux travailleurs humanitaires, mais leur travail épuisant et parfois risqué est essentiel pour les millions de victimes de catastrophes naturelles ou causées par l’homme. La journée mondiale de l’aide humanitaire est organisée chaque année le 19 août pour célébrer ceux qui consacrent leur vie à aider les autres. Cette année, elle vise avant tout à célébrer l’esprit qui inspire le travail humanitaire et à rendre hommage aux milliers de personnes qui, au péril de leur vie, font preuve d’un dévouement et d’un courage remarquables pour venir en aide aux victimes de guerres et de catastrophes.

L’année 2014 connaît des crises majeures en Syrie, en République centrafricaine, au Soudan du Sud, en Irak, dans la bande de Gaza et en Ukraine, qui sont loin de s’atténuer. Au contraire, la crise syrienne, qui vient d’entrer dans sa quatrième année consécutive, est en train de déstabiliser ses pays voisins. En Somalie, au Soudan du Sud, au Mali et au Yémen, des crises alimentaires s’ajoutent aux conflits persistants et à l’érosion continue des services de base.

En 2013, 460 humanitaires (toutes organisations confondues, ONU, ONG et Croix-Rouge) ont été victimes d'incidents. Parmi eux, 155 ont été tués, 171 blessés et 134 kidnappés.

Par rapport à 2012, la hausse du nombre de victimes atteint 66%. En 2012, 274 humanitaires avaient été victimes d'incidents, dont 67 tués, 115 blessés et 92 kidnappés. Environ le 80% sont des employés locaux.

Quelque 251 attaques ont été commises dans 30 pays, dont les trois quarts ont été concentrées dans cinq zones de conflit: le plus grand nombre d'attaques a été enregistré en Afghanistan (80), devant la Syrie (43), le Soudan du Sud (35), le Pakistan (17) et le Soudan (16).

Cette tendance à la hausse se poursuit au début de 2014. Jusqu'à début août, déjà davantage de victimes ont été recensées que pour toute l'année 2012, selon l'ONU.

Les attaques dirigées contre les travailleurs humanitaires empêchent des gens désespérés de recevoir l’aide dont ils ont besoin pour survivre. Des enfants ne peuvent être vaccinés. Des malades et des blessés ne peuvent être soignés. Des déplacés et des réfugiés sont laissés sans nourriture, sans eau et sans abri, exposés à la violence, à la maladie et à d‘autres fléaux.

La Journée mondiale de l'aide humanitaire a été instaurée en mémoire des victimes de l'attentat perpétré contre le siège des Nations Unies à Bagdad en 2003, qui avait causé la mort de 22 personnes, dont le représentant spécial des Nations Unies en Iraq, Sergio Vieira de Mello.

JCC

(Source : ONU)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - solidarité

commentaires

Hébergé par Overblog