Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Ouganda : le triste sort des enfants des rues

L’Ouganda ne protège pas les enfants sans domicile fixe des violences et autres abus commis par la police selon un rapport de l’ONG « Human Rights Watch » paru mi-juillet. Les enfants des rues dans divers centres urbains de l'Ouganda sont exposés à la maltraitance ainsi qu'aux violences physiques et sexuelles.

Le rapport de 71 pages, intitulé « Where Do You Want Us to Go ? Abuses against Street Children in Uganda » (Où voulez-vous que l'on aille ? : Exactions commises contre les enfants des rues en Ouganda) relate les atteintes aux droits humains portées contre les enfants sans domicile fixe par la police et les autorités locales, ainsi que les violences qui leur sont infligées par des membres de la communauté et d'autres enfants plus âgés et adultes des rues.

La police et d'autres responsables, y compris des représentants de l’autorité municipale de la capitale (Kampala) ont battu, racketté et arrêté de manière arbitraire des enfants des rues après avoir organisé des descentes de police ciblées. Dans les cellules des postes de police, les enfants ont été de nouveau battus et forcés à travailler, notamment à nettoyer les cellules et les postes de police.

Dans la rue, d'autres enfants plus âgés et adultes sans domicile fixe maltraitent, menacent, passent à tabac, agressent sexuellement, et exploitent les enfants des rues, souvent en toute impunité, et dans certains cas les obligent à se droguer.

Plus de la moitié des Ougandais ont moins de 15 ans, et les enfants représentent le plus grand groupe démographique vivant dans la pauvreté. Selon des sources indépendantes, les autorités locales et des policiers affectés à l’Unité de protection des enfants et des familles le nombre d'enfants ougandais vivant dans la rue est en augmentation, même si leur nombre total n'est pas connu.

Le ministère ougandais de l'Égalité des sexes, du travail et du développement social a pour mission de protéger les enfants et a mis en place de nombreux programmes et politiques destinés à préserver les droits des enfants vulnérables. L'Ouganda a également signé plusieurs conventions régionales et internationales relatives à la protection des enfants et a mis en place une structure juridique visant à préserver les droits des enfants, notamment de ceux qui vivent dans la rue. Pourtant, les organismes phares de protection de l'enfance ne répondent pas adéquatement ou efficacement aux besoins de ces enfants ou ne parviennent pas à stopper les exactions commises par les forces de police et les autorités locales, rapporte « Human Rights Watch ».

JCC

(Source : Human Rights Watch)

Voir le rapport (en langue anglaise)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfants des rues

commentaires

MADUKA Jonathan 06/08/2014 14:54

Premièrement, je suis de la nationalité Congolaise (rdc) et j'ai également une initiative de création d'une ONG pour aider les jeunes et enfant dans la République Démocratique du Congo.
Quant au message, il vraiment triste de voir les enfants dormir dans la rue du fait qu'ls sont les sans abris. Ici en RDC c’est la même chose d'ailleurs les jeunes font la quête dans les artères principales du centre ville.Concernant les conditions de vie, ils sont depuis l’accession de Monsieur CELESTIN KANIAMA, ces jeunes subissent des rafles de manière très abusive. Beaucoup d'entre eux ont d'ailleurs été appréhendé et porté disparu jusqu’aujourd’hui lors du lancement de l'opération likofi à Kinshasa.
Voilà pour j'aimerais personnellement mettre en oeuvre une asbl pouvant aider ces enfants et jeunes vulnérables.

MADUKA Jonathan 06/08/2014 14:58

je crois avoir oublié un détail sur Monsieur CELESTIN KANIAMA qui est le Commissiare Général de la police congolaise. c'est depuis son arrivé à ce poste que nous avons remarqué et attendu beaucoup des disparitions des jeunes des rues. A savoir, même l'unicef a été saisi pour ce propos.
Merci!

Hébergé par Overblog