Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : suppression du budget alloué à la prévention bucco-dentaire pour les enfants de 6 à 18 ans

Encore une décision passée inaperçue. Pourtant elle pourrait avoir de graves répercussions sur la santé dentaire de nos enfants. Beaucoup de parents l’ignorent, pourtant tous les trois ans, les enfants âgés de 6 à 18 ans, ont droit à un examen bucco-dentaire gratuit chez le dentiste. Mis en place depuis 2007, ce programme prévoit qu'un courrier soit envoyé par l'Assurance maladie au domicile des parents. Une lettre qui, souvent, reste sans réponse pour les enfants issus de milieu défavorisés.

C’est pourquoi, l’école servait de relais pour mieux informer les enfants mais aussi leurs parents. Par ailleurs, des actions de prévention et de sensibilisation étaient menées depuis 2007 partout en France dans les écoles primaires et collèges. Une politique de prévention efficace qui visait à réduire les inégalités sociales d'accès aux soins. Elle a en effet permis de diviser par trois le nombre de caries chez les enfants de 12 ans entre 1987 et 2006.

Il est donc assez incroyable que la décision ait été prise par l'Etat de ne pas reconduire ce dispositif. En effet,le budget alloué à ces actions de prévention menées en milieu scolaire a disparu de la nouvelle convention d'objection et de gestion (2014-2017 signé entre l'État et l'Assurance maladie. De 2,3 millions d'euros, le budget est passé à 0.

Alors que 250.000 enfants ont pu bénéficier de ce programme en 2013, ils ne seront que 20.000 à pouvoir en profiter en 2014. Car l'Assurance maladie a décidé de recentrer ces actions de prévention uniquement dans une dizaine de classes situées en ZEP dans chaque département.

L'Union française pour la santé bucco-dentaire (UFBSD), les politiques de prévention en milieu scolaire ont notamment permis de diviser par trois le nombre de caries chez les enfants de 12 ans entre 1987 et 2006.

JCC

(Source : UFBSD)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - santé

commentaires

clinique du cheveu 15/09/2014 14:47

C'est assez dommage et problématique à la fois pour les enfants et pour les parents. Les tarifs doivent donc être revus afin de permettre à tous d'avoir accès aux soins ! Il ne faut pas oublier que la santé est un droit.

mokhanet 11/09/2014 13:09

puisque on augmente les ministres /députés /sénateurs. pourquoi s’inquiéter de la populace?

Hébergé par Overblog