Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : un enfant victime d’une rumeur liée au virus Ebola

Le début de psychose qui touche une école élémentaire de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) depuis vendredi était loin de se calmer hier matin. Plusieurs parents ont à nouveau retiré leurs enfants à cause du retour en classe, la semaine passée, d'un garçon de CM1 tout juste revenu de Guinée, pays où sévit actuellement le virus Ebola.

Selon certains parents, l’enfant a pris conscience de ce qui se passait et il est très choqué. Il est vrai qu’une rumeur ne laisse jamais indemne. Elle a même passé les grilles de l'établissement pour atteindre ses camarades qui se sont moqués de lui en disant : « il a Ebola, il a Ebola ».

Une mère de famille, qui a retiré ses enfants, reconnait que c'est dur pour l'enfant concerné. Mais elle en veut à ses parents, qui l'ont mis dans cette situation. Selon elle, « Ils auraient dû attendre d'être sûrs qu'il n'a rien avant de le ramener à l'école ».

Pourtant, le petit garçon revenu de Guinée est en parfaite santé, et sous surveillance. D’autres parents se sont élevés contre ce qu’ils ressentent comme une discrimination car l’enfant concerné est d’origine africaine.

Selon un sondage récent relayer par le journal « Metronews » révélait que 62% des Français pensent que le risque de pandémie mondiale du virus Ebola est élevé. Il est vrai, qu’un climat anxiogène est entretenu par les médias puisque le virus Ebola y tient une place importante. Pourtant, les spécialistes assurent que le risque de contagion en France est quasi-nul. Le discours des experts n'a donc pas convaincu.

En attendant, c’est un enfant qui fait les frais de ces peurs irrationnelles.

JCC

(Sources : France Info et Metronews)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - discrimination, santé

commentaires

Hébergé par Overblog