Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Monde : Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a baissé de moitié

Les bonnes nouvelles sont assez rares pour ne pas les souligner. C’est une fois de plus l’UNICEF, qui, dans un rapport publié fin 2014, indique qu’un enfant né en 2014 a nettement plus de chances de vivre au-delà de son cinquième anniversaire qu’un autre né en 1990. Le nombre annuel de décès d’enfants de moins de cinq ans est ainsi passé de 12,7 millions en 1990 à 6,3 millions en 2013, soit une diminution de près de 50%.

Les taux de mortalité infantile (décès au cours de la première année de vie) et de mortalité néonatale (décès dans les 28 premiers jours de vie) ont reculé moins rapidement que le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans. Plus les enfants sont jeunes, plus ils sont vulnérables: 44% de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans surviennent lors du premier mois et 30% lors des 11 mois suivants. Entre 1990 et 2013, 223 millions d’enfants sont morts avant leur cinquième anniversaire.

La pneumonie, la diarrhée et le paludisme continuent de figurer parmi les principales causes de décès d’enfants et, ensemble, sont responsables de la mort d’environ 5.000 enfants de moins de cinq ans chaque jour.

Les régions les plus touchées restent l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud qui enregistrent à elles seules quatre décès d’enfants sur cinq. Le rapport rappelle, une fois encore, la persistance de « grandes inégalités » entre pays du Nord et du Sud. En Angola, où le taux de mortalité est le plus important au monde, les risques de mourir avant cinq ans sont ainsi 84 fois plus élevés qu’au Luxembourg, le pays le plus épargné.

Mais, malgré les progrès encourageants constatés dans tous les pays du globe, beaucoup reste encore à faire pour sauver la vie de ces enfants.

JCC

(Sources : UNICEF et Banque Mondiale)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat -

commentaires

Hébergé par Overblog