Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Europe : l’intolérable situation des enfants Roms

Dans un communiqué, l’ONG « Amnesty International » dénonce la difficile situation des enfants Roms. Selon l’ONG, « l’accès à l’école pour les enfants Roms est un vrai parcours d’obstacles ». En France, République Tchèque ou encore en Grèce et en Slovaquie « tous les prétextes sont bons pour empêcher leur scolarisation ». « Refus d’inscription abusifs, scolarisation dans des classes à part, harcèlement, les discriminations restent une pratique courante et tolérée dans le milieu scolaire ».

Pour rappel, il y a 7 ans, la Cour européenne des droits de l’homme a condamné la République tchèque, estimant qu’elle avait bafoué le droit des enfants Roms à une éducation libre de toute discrimination, en les plaçant dans des « écoles spéciales » destinées aux élèves souffrant de handicaps mentaux légers, où ils recevaient une éducation de qualité inférieure. Pourtant, sept ans plus tard, la discrimination perdure. Les élèves Roms sont surreprésentés dans les établissements qui accueillent les enfants souffrant de « handicaps mentaux légers » à travers le pays

En Grèce, plusieurs enfants ont rapporté à l’ONG avoir trop peur d’être persécutés à l’école parce qu’ils sont Roms. Les violences racistes sont fréquentes à l’encontre des Roms et le plus souvent impunies.

En France, selon une étude conduite en 2011 par « l’Agence des droits fondamentaux », seul 11% des enfants Roms âgés de 7 à 15 ans étaient scolarisés. Beaucoup d’enfants se heurtent à des refus d’inscription de la part des municipalités. Selon une autre étude menée par le « Centre européen des droits des Roms » sur 118 parents Roms interrogés répartis dans 6 bidonvilles, seuls 47% ont répondu que leurs enfants étaient scolarisés. Plus de 60% des autres ont répondu que la municipalité avaient refusé l’inscription en raison d’un manque de place disponible dans les établissements scolaires. Pour de nombreux maires, le seul fait de n’avoir pas d’adresse fixe justifie ce type de refus.

Pour « Amnesty International » et les défenseurs des droits des enfants, ces discriminations sont intolérables. Les Etats doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour y remédier dans les plus brefs délais. La Commission européenne doit continuer à faire pression sur ces Etats pour qu’ils respectent la législation européenne anti-discriminations.

Mercredi, c’était la journée internationale des droits des Roms. On constate qu’il reste beaucoup de chemin à faire…

Cette semaine est sorti un beau film réalisé par Ioanis Nuguet, « Spartacus et Cassandra ». Il raconte comment des enfants Roms prennent leur destin en main pour s’échapper des conditions difficiles de là où ils vivent. À voir absolument.

JCC

(Sources : Amnesty International, ADF et CEDR)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - discrimination

commentaires

Hébergé par Overblog