Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Nigéria : 1 an après on reste sans nouvelles des 276 adolescentes enlevées par Boko Haram

Le kidnapping du 14 avril 2014 avait suscité une intense émotion à travers le monde, notamment grâce à la campagne « #BringBackOurGirls ». Un an après on reste sans nouvelles de ces jeunes filles. Certaines d'entre elles se trouveraient dans la forêt de Sambisa, dans l'Etat de Borno, d'autres autour du lac Tchad et dans la chaîne de montagnes qui sépare le Nigeria du Cameroun, d'autres encore, environ soixante-dix, auraient été emmenées au Tchad voisin. L'armée nigériane a déjà dit par le passé savoir où se trouvent les lycéennes, mais qu'une opération de sauvetage serait trop risquée.

Aucun signe de vie des otages n'a été donné depuis une vidéo diffusée en mai 2014 par Boko Haram, qui montrait une centaine de lycéennes voilées, récitant des sourates du Coran. Le chef de Boko Haram, avait alors déclaré avoir converti les adolescentes qui n'étaient pas musulmanes et les avoir toutes « mariées de force ».

Il y a une semaine, le directeur du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), a rapporté dans le journal nigérian « This Day » que des lycéennes auraient pu être tuées lors de l'attaque de l'armée contre la ville de Baga, une place forte de Boko Haram dans le nord du Nigeria. Selon l'ONU, de nombreux corps de femmes ont été retrouvés dans cette localité après l'attaque.

Selon Amnesty, pour qui Boko Haram devrait être poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité, plus de quatre mille personnes ont été tuées par le groupe islamiste en 2014 et au moins quinze cents au cours du premier trimestre 2015.

JCC

(Sources : Amnesty International, le Monde)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfants face à la guerre

commentaires

Hébergé par Overblog