Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : la parole de l’enfant à nouveau en question au 3ème procès d’Outreau

Douze enfants reconnus victimes par la justice et treize acquittés soupçonnés de pédophilie durant plusieurs années, des années de déchirement et d’affrontements, des traumatismes irréversibles et des vies gâchées, le troisième procès d’Outreau, qui se tient à Rennes depuis dix jours, met en lumière ce fiasco judiciaire tout en apportant aucun élément nouveau à ce jour.

Et c’est dans ce contexte que la parole de l’enfant est à nouveau remise en question. Ces derniers jours, avait lieu l’audition de la psychologue Marie-Christine Gryson-Dejehensart, auteure du livre « Outreau, la vérité abusée ». C’est l’experte qui a examiné les quatre enfants Delay au début des années 2000. Lors de son intervention, elle a soutenu que ces derniers « n’affabulent pas » et de rajouter : « un enfant ne se trompe pas de personne. La justice a reconnu ces quatre garçons comme victimes, mais pas la société. Ils vivent avec ce que leur renvoie les médias : le mensonge, la mythomanie… Et c’est insupportable pour eux. »

De son côté, un autre expert , le professeur Jean-Louis Viaux a indiqué : « qu’il n’y a rien de plus fragile que la parole d’un enfant ». Il pense « qu’on peut manipuler sa mémoire » et qu’un enfant peut aussi « s’auto-contaminer parce qu’il voit ou entend ».

Les associations de défense et de protection des droits de l’enfant s’insurgent. Selon elles, l'affaire de pédophilie d'Outreau a mis à mal durablement la prise en compte des témoignages d'enfants par la justice. Pour elles, ce procès va renforcer ce phénomène en discréditant encore un peu plus la parole de l’enfant.

Au vu des débats en cours à Rennes, il se pourrait bien qu’elles aient raison…

JCC

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - lutte contre la pédophilie

commentaires

Hébergé par Overblog