Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Afrique : l’enfer permanent pour des millions d’enfants

Aujourd’hui, c’est la journée de l’enfant africain. L’histoire de l’enfance africaine s’inscrit dans un long chemin fait de souffrances, de sacrifices, de vols de la vie, de viols des consciences, de tortures, de mensonges et de promesses reniées. Des bateaux négriers du 18e siècle aux navires de l’immigration clandestine, la conscience de l’enfant africain est morcelée dans une histoire ponctuée par le travail précoce, les violences sociales, les maladies émergentes et les guerres civiles.

Une journée de l’enfant d’un continent aux mille espoirs mais aussi aux mille maux. Car les violations des droits de l’enfant sont innombrables et prennent des formes multiples : meurtre ou mutilation ; recrutement ou emploi d’enfants soldats ; violences et mutilations sexuelles ; attaques dirigées contre des écoles ou des hôpitaux ; déni d’accès humanitaire aux enfants ; enlèvements.

Aujourd'hui, près de 47 % des Africains sont âgés de moins de 18 ans. En 2050, 40 % des enfants de moins de cinq ans dans le monde naîtront et vivront dans des villes africaines. Et dès la seconde moitié de ce siècle, l’Afrique aura la population d'enfants la plus élevée au monde, dépassant même le continent asiatique. Mais l'Afrique c’est aussi le continent le plus touché par le travail des enfants, avec 40 % d'enfants de 5 à 14 ans au travail. C'est le pourcentage le plus élevé au monde. C’est aussi le continent où on meurt jeune. Selon, l’UNICEF « plus de la moitié des enfants qui meurent à travers le monde aujourd'hui sont Africains ». La charte de l’Union africaine pour le bien-être des enfants, qui date de 1990, a mis l’accent sur des réalités spécifiques au continent que la Convention de l’ONU ne met pas suffisamment en exergue : la participation et l’enrôlement des enfants lors des conflits et des guerres, les enfants réfugiés ou déplacés du fait de ces mêmes conflits, la protection des filles violées, enceintes. Des réalités imposées par des groupes maffieux, terroristes qui attisent les différences de croyances, la faiblesse des états centraux manipulés par les grandes multinationales.

Cette Journée de l’Enfant Africain est un événement annuel qui commémore le massacre des enfants de Soweto de 1976 par le régime de l’apartheid. Les coalitions de l’action mondiale contre la pauvreté ont choisi cette occasion pour en faire la Journée Africaine du Bandeau Blanc et pour faire une demande régionale auprès des dirigeants des pays concernés afin qu'ils agissent immédiatement pour éradiquer la pauvreté extrême qui cause la mort d'un enfant toutes les 3 secondes en moyenne.

JCC

(Sources : UNICEF et journée mondiale.com)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - initiatives

commentaires

Hébergé par Overblog