Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : les enfants premières victimes de la pollution

Deux études françaises démontrent que la dégradation de l’environnement a des effets mesurables sur la santé des enfants avec, notamment, des manifestations allant de l’altération des capacités intellectuelles à la fréquence de certaines malformations congénitales. La première étude, rendue publique ce mardi et publiée dans la dernière édition de la revue « Environment International », a consisté à chercher les effets de l’exposition à une famille courante d’insecticides sur les facultés cognitives de jeunes enfants.

Le jour de la réalisation des tests d’aptitudes conduits dans le cadre de l’étude, les enfants les plus exposés à ces insecticides présentaient des capacités de mémorisation et de compréhension verbale significativement inférieures aux autres. Alors que l’exposition in utero ne semble pas avoir eu d’effets, l’exposition directe des enfants dégrade leurs facultés cognitives.

La pollution vient très souvent de l’agriculture, mais l’environnement domestique est aussi une source importante d’exposition à ces insecticides, qui entrent dans la composition d’insecticides ménagers, de lotions antipoux, de produits antiparasitaires pour les animaux domestiques, etc.

Une autre étude rendue publique lundi 8 juin et publiée dans la revue « European Urology », une autre équipe de chercheurs et de cliniciens a de son côté démontré l’impact des pollutions environnementales sur le risque « d’hypospadias ». Cette malformation congénitale du pénis est un défaut de positionnement de l’urètre, qui nécessite un acte chirurgical peu après la naissance. Elle toucherait environ 3 garçons sur 1 000, avec de fortes disparités régionales ; sa fréquence tend à augmenter.

JCC

(Sources : Environnement international et Européan Urology)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - santé

commentaires

Hébergé par Overblog