Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Monde : Internet provoque une augmentation exponentielle des jeux dangereux chez les adolescents

On le sait, de plus en plus de jeunes exposent leurs actions sur le net. Mais ce que les parents savent moins c’est qu’Internet est le lieu de tous les délires les plus absurdes comme le « Happy slapping », la « Neknomination » ou le « Fire challenge » (voir ci-dessous). Ces défis ont une caractéristique commune : ils sont potentiellement dangereux. Et ils ont déjà fait beaucoup d'accidents ainsi que plusieurs morts.

S'ils relèvent de ce concept ancien du « t'es pas cap », la diffusion des images de ces prétendus exploits sur la Toile leur donne aujourd'hui une audience quasi universelle. En effet, Internet est un moyen, pour les adolescents de trouver une reconnaissance immédiate, de l'admiration et d’attirer l'attention.

Ces « jeux » ou défis ont fait le tour d'Internet. Voici quelques-uns d'entre eux :

Neknomination (contraction de l'expression anglophone « neck your drink » (boire un verre cul sec- et « nomination ») : le principe ? Publier une vidéo dans laquelle la personne boit un ou plusieurs verres d'alcool.

Fire Challenge : ce « jeu » consiste à s'enduire de liquide inflammable et d'y mettre le feu.

Happy slapping (baffe joyeuse) : consiste à filmer l'agression physique d'une personne et la diffuser sur les réseaux sociaux.

Ice Bucket Challenge (défi du seau d'eau glacée) : il s'agit de se renverser un seau rempli d'eau glacée sur la tête. Ce défi reste moins stupide que celui de la Neknomination par exemple, mais ce n'est pas sans risque pour autant.

Jeu du foulard : ou « jeu de non-oxygénation » est caractérisé par la strangulation, la suffocation ou l'apnée. La pratique consiste à provoquer une asphyxie dans le but d'avoir des sensations nouvelles comme des hallucinations.

Le jeu des 72 heures : le but du « jeu », disparaître pendant 72 heures sans donner de nouvelles à ses proches.

Défis de la cannelle : un « jeu » bien connu qui peut se décliner avec d'autres ingrédients comme du Tabasco par exemple. Le but, c'est d'avaler sans tousser ni s'étouffer.

Tampons imbibés de vodka : il s'agit de les glisser soit dans l'anus, soit dans le vagin. C'est une pratique permettant de se saouler sans crise d'estomac ni mauvaise haleine.

Sniffage de capotes : ce « jeu » consiste à aspirer par le nez un préservatif et à le faire ressortir par la bouche.

Sun burn art : il s'agit de se faire des motifs sur la peau grâce aux coups de soleil et en se servant de crème solaire ou de pochoirs maison.

Chicken subway (la poule mouillée du métro), un « jeu » qui consiste à se placer sur les rails du métro ou d'un train et à s'en extirper, au dernier moment, lorsque la rame arrive.

Kylie Jenner Challenge. Il consiste à prendre un « selfie » (une photo de soi) après avoir fait grossir ses lèvres. L'objectif est de ressembler à la jeune star américaine Kylie Jenner la demi-sœur de Kim Kardashian connu pour ses lèvres ultra-pulpeuses.

Et il en existe malheureusement beaucoup d’autres…

Les parents ont un rôle à jouer. Ils doivent ouvrir les yeux de leurs enfants et leur montrer qu'ils ne sont pas tout-puissants. Bien que la conduite à risque chez les adolescents fasse partie du développement, c'est aux parents de les cadrer et montrer les limites.

JCC

Pour en savoir plus : SOS Benjamin

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - jeux dangereux

commentaires

Hébergé par Overblog