Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Iran : un jeune délinquant, mineur au moment des faits, risque d’être exécuté

En Iran, on assiste actuellement à une inquiétante accélération des exécutions, en particulier pendant les semaines qui ont suivi l’accord nucléaire conclu entre le pays et les six puissances mondiales.

A titre d’exemple, Salar Shadizadi, aujourd’hui âgé de 24 ans, devait être pendu le samedi 1er août après qu’il a été déclaré coupable du meurtre d’un de ses amis en 2007. Il avait 15 ans au moment des faits. Devant la mobilisation internationale, l’exécution a été reportée.

La probable exécution de Salar Shadizadi va à l’encontre du droit international. Amnesty International demande aux autorités iraniennes d’abandonner leur projet d’exécution et veiller à ce que la peine de mort de Salar Shadizadi soit commuée en peine d’emprisonnement.

L’exécution de personnes mineures viole le droit international. Bien que l’Iran ait ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, des jeunes délinquants(es) sont toujours et encore exécutés(es) . Entre 2005 et 2014, au moins 72 jeunes délinquants(es) ont été exécutés(es) et au moins 160 autres attendent dans le couloir de la mort. Pour rappel, l’Iran a ratifié la convention internationale des droits de l’enfant le 13 juillet 1994.

Dans un communiqué, la France se dit « préoccupée par les informations faisant état de l’exécution imminente du jeune Salar Shadizadi, qui était mineur au moment des faits qui lui sont reprochés ». Elle rappelle « son opposition constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances ».

L'Iran se classe au deuxième rang des pays pratiquant le plus la peine de mort, avec au moins 800 exécutions en 2014, derrière la Chine (au moins 2.400) et devant l'Arabie saoudite (au moins 88), selon le dernier rapport annuel de l'association italienne « Nessuno tocchi Cain » (Que personne ne touche à Caïn) publié le 31 juillet.

Le Comité des droits de l’enfant des Nations unies doit examiner la situation des droits de l’enfant en Iran en janvier 2016.

A ce jour, on ne sait pas si Salar a été exécuté.

JCC

(Sources : Amnesty International, France Diplomatie et NTC)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat -

commentaires

Hébergé par Overblog