Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Arabie-Saoudite : un jeune homme condamné à la décapitation pour avoir manifesté alors qu'il était mineur

Ali Mohammed al-Nimr était au lycée en 2012 lorsqu'il a participé à des manifestations du Printemps arabe à Qatif, dans l'est du royaume. Il avait 17 ans. Accusé d'avoir attaqué la police et d'avoir appartenu à une organisation criminelle, Al-Nimr devrait être exécuté aujourd’hui. Son dernier appel a été rejeté, le jeune chiite (dans un pays majoritairement sunnite) sera décapité, et son corps crucifié, exposé sur la place publique, jusqu'à « pourrissement de ses chairs ». Bienvenue au moyen-âge !

Les experts de l'ONU ont appelé l'Arabie saoudite à annuler l'exécution. Ils ont indiqué que le jeune homme avait apparemment été torturé, contraint à passer aux aveux, et qu'il n'avait pu recourir à un avocat dans des conditions normales avant et pendant son procès, qui ne répondait pas aux normes internationales. Ses aveux étaient le seul élément tangible contre lui.

Sur les réseaux sociaux, la résistance s'est organisée autour du hashtag « #FreeNimr », et la page Facebook relaie les dernières informations sur la condamnation d'Ali Mohammed. Mais ces initiatives citoyennes ne devraient pas empêcher Riyad de passer à l'acte, et le jeune homme devrait être mis à mort comme prévu.

Dans le même temps, l'Arabie saoudite est au cœur d'une polémique après sa nomination controversée à la tête de l'une des commissions consultatives de l'ONU sur les droits de l'homme.

Pourtant, l'Arabie saoudite est considérée comme l'un des pires pays du monde en matière de droits de l'homme. L'ONG « Amnesty International » indiquait en août dernier u'au moins 2 208 personnes ont été exécutées dans le pays entre janvier 1985 et juin 2015. Depuis le début de l'année, 134 personnes ont été mises à mort, soit 44 de plus que l'année précédente.

JCC

(Sources : #FreeNimr et Amnesty International)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - justice, discrimination

commentaires

Hébergé par Overblog