Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : éducation sexuelle, le pays peut mieux faire

Si vous avez encore en tête vos années de collège, il n’est pas sûr que vous vous souveniez des cours d’éducation sexuelle ! Et pour cause, l’Education nationale est très en retard sur cette question. C’est en tout cas ce que dénonce l’association « E.nnocence » qui en appelle au ministère de l'Éducation nationale dans une lettre ouverte.

Selon l'association, un enfant est confronté à des vidéos pornographiques dès l'âge de 11 ans en moyenne, souvent par hasard, en cliquant sur un site internet. « Actuellement, les cours d'éducation à la sexualité répondent à des questions très simples liées à l'IVG, à la protection alors qu'actuellement dans les cours de récréation les enfants sont confrontés très tôt à des images et des films pornographiques », explique la lettre ouverte.

En théorie, de l'école primaire au lycée, les enfants doivent avoir 3 séances d'éducation à la sexualité par an. Mais le constat est tout autre. Sur 1 an, seuls 4 collégiens sur 10 ont un cours d'éducation sexuelle. Et au lycée c'est encore moins. En bac pro par exemple, seuls 2 élèves sur 10 ont droit à des cours.

Les chefs d'établissements reconnaissent qu'ils n'arrivent pas toujours à appliquer la loi, soit pour des questions de moyens (trouver des intervenants qualifiés pour parler de la sexualité n’est pas simple), soit par crainte des dérapages.

Car, les réticences sont fortes au sujet des cours d’éducation sexuelle. On considère souvent que c’est aux parents d’aborder le sujet à la maison, avec leurs enfants.

Suite à cette lettre ouverte, Najat Vallaud-Belkacem a demandé une évaluation des cours d'éducation sexuelles à l'école pour les améliorer.

Réponse à la fin de l'année….

JCC

(Source : E.nnocence)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - éducation

commentaires

Hébergé par Overblog