Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Côte d’Ivoire : Nestlé et 2 autres grands groupes industriels accusés de faire travailler des enfants

Les groupes Nestlé, Hershey’s et Mars sont visés par trois plaintes collectives (class actions) déposées à la fin de septembre en Californie auprès du cabinet juridique américain « Hagens Berman », spécialisé dans le droit des consommateurs. Motif de la plainte : la traite et le travail forcé des enfants dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire.

Ces trois firmes agroalimentaires importeraient du cacao en provenance de fournisseurs qui emploient des enfants parfois dans des conditions de travail dangereuses et pénibles. Les enfants transportent des charges lourdes, sont exposés à des substances toxiques, sont forcés au travail avec ses menaces physiques et sans aucune payes. Nombre de ces enfants seraient vendus par des trafiquants qui les enlèvent ou les achètent dans des pays voisins de la Côte d’Ivoire.

Les plaignants sont des consommateurs indignés d’apprendre que les sucreries qu’ils mangent étaient issues du travail des enfants.

Sur son site Internet, le groupe Nestlé se défend en assurant : « l’utilisation du travail des enfants dans notre chaîne d’approvisionnement du cacao va à l’encontre de l’ensemble de nos valeurs. Comme le souligne le rapport de la Fair Labor Association (FLA), aucune société s’approvisionnant en cacao en Côte d’Ivoire ne peut garantir que cela n’arrive pas, mais ce que nous pouvons dire que la lutte contre le travail des enfants est une priorité absolue de notre société ».

Comme dans tous les pays producteurs, l’usage du travail des enfants dans les plantations cacaoyères ivoiriennes est avéré. La Côte d’Ivoire est le premier pays producteur de cacao au monde et le premier pays à profiter de l’exploitation du travail des enfants.

Actuellement, on ignore encore le nombre d’enfants qui travaillent dans les plantations ivoiriennes de cacao, leur itinéraire, leur mode de recrutement, leurs conditions d’arrivée en Côte d’Ivoire lorsqu’il s’agit d’enfants de nationalité étrangère, la nature des liens qui les unissent à leurs employeurs, leur mode de rémunération, les conditions dans lesquelles ils travaillent dans ces plantations, etc. Il existe certes des études sur le trafic et l’exploitation des enfants en Côte d’Ivoire, mais aucune d’entre-elles ne traite de la question spécifique du travail des enfants dans les plantations cacaoyères.

Nestlé c’est entre autre : Lion, Crunch, Galak, Kitkat , Lanvin, Nuts, Smarties, Quality street, After Eight, etc…

JCC

(Sources : Hagens Berman, Nestlé et droitsenfant .fr- photo : FAO)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - travail des enfants, exploitation des enfants

commentaires

Hébergé par Overblog