Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : une mère de famille porte plainte contre le père de ses enfants qui les oblige à manger des légumes

Les occasions de sourire sont rares en matière de droits des enfants. Voici donc une histoire insolite qui s’est déroulée la semaine dernière en Bretagne. En effet, une mère de famille du Sud-Finistère a porté plainte contre le père de ses enfants qui les a obligés à manger des légumes verts ! Si certains parents estiment qu’il est de leur devoir de donner une alimentation saine et équilibrée à leurs enfants, quitte à devoir les priver de dessert s’ils ne finissent pas leurs haricots verts, d’autres ont une vision très différente de l’éducation alimentaire.

Pour la mère de famille, il s’agit d'« un acte de violence », d’où le dépôt de plainte auprès de la gendarmerie de Briec. Le quotidien ne précise pas de quelle manière le père a obligé ses enfants à avaler les légumes en question.

La plainte a été classée sans suite par le parquet qui ne l'a pas jugée recevable, n'assimilant pas le fait de forcer ses enfants à manger carottes, haricots, brocolis ou autres choux fleurs à un acte de violence.

Quand on sait que 81% des enfants âgés de 5 à 10 ans ne savent pas reconnaître un poireau ni une aubergine et ne savent pas qu’à l’origine les nuggets ont des plumes et courent dans la basse-cour avant d’être transformés, il est important que les parents donnent le bon exemple si l’on veut que nos enfants mangent des légumes.

JCC

(Source : Ouest-France)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - alimentation

commentaires

Wilmo 12/11/2015 22:21

Toutes les occasions sont bonnes pour diaboliser son ''ex'' conjoint ! Cette mère prouve bien sa négligence à élever des enfants ! Elle devrait consulter un psy !

Gagnot 10/11/2015 12:30

En effet ce n'est pas souvent que le ton et le fond de tes articles prête à sourire, Jean-Charles, mais là c'est vraiment excellent ! Le plus fort est quand même que la gendarmerie ait pris la plainte, au lieu de renvoyer la mère à la ferme du coin !

Hébergé par Overblog