Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Iran : le pays doit cesser de tuer des enfants

Deux jeunes, dont une jeune fille, ont été reconnus coupable et condamnés à mort par pendaison pour des crimes qu’ils auraient commis alors qu'ils étaient mineurs.

Fatemeh Salbehi a été exécutée le 13 octobre en Iran après avoir été condamnée à mort pour un crime perpétré en mai 2010, à l’époque où elle avait 17 ans. Par ailleurs, l’Iran a récemment exécuté Javad Saberi pour homicide, alors qu’il n’avait que 17 ans et souffrait d’une maladie mentale sérieuse au moment des faits qui lui étaient reprochés.

L’Iran est l’un des rares pays à exécuter des personnes mineures au moment des faits, et détient le triste record d’en être le bourreau du plus grand nombre. Au moins 160 des personnes qui sont actuellement dans les couloirs de la mort en Iran auraient eu moins de 18 ans au moment de leurs supposés crimes, en violation du droit international, y compris de la Convention internationale des droits de l’enfant que l’Iran a pourtant signée et ratifiée le 13 juillet 1994.

Amnesty international dénonce le recours à la peine de mort et indique dans un communiqué que la peine de mort est « cruelle, inhumain » et dégradante dans tous les cas... mais il est particulièrement choquant lorsqu’il vient punir un crime commis par une personne qui était mineure au moment des faits, et que cette sentence est prononcée à l’issue d’une procédure qui vide de son sens la justice pour mineurs ».

L’ONG et de nombreuses voix à travers le monde demandent que l'Iran cesse immédiatement de tuer des enfants.

2000 personnes ont été exécutées, dans ce pays, depuis la présidence d’Hassan Rohani, président pourtant présenté comme « modéré » …

JCC

(Source : Amnesty International)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - peine de mort

commentaires

blamont 06/11/2015 11:36

Le travail des enfants est de moins en moins encadré en France malgré des risques d’accidents plus élevés

http://www.bastamag.net/Malgre-des-risques-d-accidents-plus-eleves-le-travail-des-enfants-est-de-moins

Apprentis, élèves de lycées professionnels, stagiaires : en France, un million de jeunes entre 14 et 17 ans, souvent issus de milieux ouvriers, travaillent régulièrement ou ponctuellement. Les lois spéciales qui encadrent leur activité ont été progressivement assouplies. Ce qui n’est pas sans poser de sérieuses questions dans les secteurs à risque : construction, chaînes de production industrielle ou exposition aux produits chimiques. L’inspection du travail ou la médecine scolaire n’ont plus les moyens de les suivre correctement alors que les moins de 20 ans subissent trois fois plus d’accidents du travail que leurs aînés. Et que la menace du chômage plane sur les enfants au travail qui osent parler. Enquête.

blamont 06/11/2015 11:26

C'est horrible dans les autre pays mais quand en france les gendarmes de blamont veulent me tuer pour avoir osé rencontre des gens dans LEUR village, là par contre personne ne dit rien, j'ai encore reçu des menaces de mort cette fois de leur part si jamais j'osais retourner voir des gens que j'y connais.

Hébergé par Overblog