Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Monde : SIDA, les infections en net recul surtout chez les enfants

Lancée en 1988, la Journée mondiale de lutte contre le sida devient une journée d’espoir. L’ONUSIDA espère en effet doubler en cinq ans le nombre de personnes sous traitement. Si elle atteint cet objectif, 30 millions de personnes (sur 36,9 millions) vivant avec le VIH (virus du SIDA) seront traitées.

Il est rare de donner des bonnes nouvelles sur ce blog. C’est pourtant le cas cette année car on entrevoit enfin un net recul des nouvelles infections à VIH, à l’exception notable de l’Europe orientale. En quinze ans, leur nombre a diminué de 35 %, et surtout de 58 % chez les enfants, dans le monde. Dans la même période, ce sont 84 % de personnes en plus qui ont désormais accès à une thérapie antirétrovirale.

Cependant il existe encore des pays où l’épidémie ne cède pas. Ainsi, en Afrique du Sud, le nombre d’adolescents morts du sida a triplé depuis 15 ans, la plupart d’entre eux ayant contracté la maladie lorsqu’ils étaient bébés. Plus généralement, en Afrique, les adolescents sont le seul groupe pour lequel les chiffres de la mortalité due au sida ne diminuent pas, selon l’Unicef. Le sida reste la première cause de décès des adolescents (10 à 19 ans) en Afrique et la deuxième dans le monde.

Pour cette 27ème Journée mondiale de lutte contre le sida, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) se réjouit de pouvoir enregistrer une baisse de 42 % depuis le pic de 2004 du nombre de décès liés au sida. Le monde a enrayé et inversé la propagation du VIH. L’épidémie a été contrainte de reculer.

Mais il reste encore beaucoup à faire quand on sait que seulement 40 % des 36,9 millions de personnes contaminées reçoivent un traitement contre le virus.

En France, un tiers des 150.000 personnes contaminées par le virus VIH du SIDA a plus de 50 ans. Grâce au progrès des traitements, l'espérance de vie des personnes séropositives s'est allongée et le nombre de décès directement imputables au VIH s'est considérablement réduit. Les médecins spécialistes de cette maladie sont donc confrontés à de nouvelles pathologies liées à l'âge.

JCC

(Sources : ONUSIDA, UNICEF, OMS)

Voir le dossier sur http://www.droitsenfant.fr/sida.htm

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - santé

commentaires

Hébergé par Overblog