Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Arabie saoudite : le pays ne sera pas sur la liste des pays violant les droits des enfants

Vingt organisations de défense des droits de l'homme ont appelé l'ONU à remettre la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite sur sa liste noire des pays violant les droits des enfants.

En effet, dans son rapport annuel, qui détaille le sort des enfants victimes de conflits armés en 2015 dans 14 pays, l'ONU avait accusé la coalition d'être responsable à 60 % du bilan de 785 enfants tués et 1 168 mineurs blessés en 2015 au Yémen. « Dans plusieurs situations de conflit, des opérations aériennes ont contribué à créer un environnement complexe où de nombreux enfants ont été tués et blessés » indiquait l'ONU.

Mais la pression exercée par Riyad (capitale Arabie saoudite) a eu raison de l'ONU, qui a retiré la coalition militaire pilotée par l’Arabie saoudite au Yémen de la liste noire de pays et organisations qui tuent des enfants dans les conflits.

Voici la liste des pays dans laquelle la coalition dirigée par l’Arabie Saoudite au Yémen a été enlevée :

Parties en Afghanistan

1. Police nationale afghane, y compris la police locale afghane

2. Réseau Haqqani,

3. Hezb-i-Islami, dirigé par Gulbuddin Hekmatyar,

4. Taliban, y compris le Front Tora Bora, la Jama’at al-Da’wa ila al-Qur’an walSunna et le réseau Latif Mansur,

Parties en République centrafricaine

1. Ex-Séléka et groupes armés associés

2. Milices de défense locale connues sous le nom d’anti-balaka

3. Armée de résistance du Seigneur

Parties en République démocratique du Congo

1. Forces démocratiques alliées,

2. Forces armées de la République démocratique du Congo,

3. Forces démocratiques de libération du Rwanda

4. Forces de résistance patriotiques en Ituri,

5. Armée de résistance du Seigneur

6. Alliance maï-maï des patriotes pour un Congo libre et souverain « Colonel

Janvier »

7. Union des patriotes congolais pour la paix (UPCP), aussi connue sous le nom de Maï Maï « Lafontaine »

8. Maï-Maï Simba,

9. Maï-Maï Kata Katangaa10. Nduma Defence of Congo/Chek,

11. Maï-Maï Nyatur

12. Raïa Mutomboki

Parties en Iraq,

État islamique d’Iraq et du Levant,

Parties au Mali

1. Mouvement national pour la libération de l’Azawad,

2. Mouvement pour l’unification et le jihad en Afrique de l’Ouest,

3. Ansar Eddine,

Parties au Myanmar (Birmanie)

1. Democratic Karen Benevolent Army,

2. Armée de l’indépendance kachin,

3. Armée de libération nationale karen,

4. Conseil pour la paix de l’Armée de libération nationale karen,

5. Armée karenni,

6. Armée du Sud de l’État Shan,

7. Tatmadaw Kyi, notamment les unités intégrées de gardes-frontière,

8. Armée unifiée de l’État wa,

Parties en Somalie

1. Chabab,

2. Ahl al-Sunna wal-Jama’a (ASWJ),

3. Armée nationale somalienne,

Parties au Soudan du Sud

1. Armée populaire de libération du Soudan,

2. Mouvement/Armée populaire de libération du Soudan dans l’opposition,

3. Armée blanche,

Parties au Soudan

1. Forces de sécurité gouvernementales, y compris les Forces armées soudanaises, les Forces de défense populaires et les Forces de police soudanaises,

2. Mouvement pour la justice et l’égalité,

3. Milices progouvernementales,

4. Armée de libération du Soudan – faction Abdul Wahid,

5. Armée de libération du Soudan – faction Minni Minawi,

6. Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord,

Parties en République arabe syrienne

1. Ahrar el-Cham,

2. Armée syrienne libre et groupes affiliés,

3. Forces gouvernementales, y compris les forces de défense nationale et les milices chabbih,

4. État islamique d’Iraq et du Levant,

5. Front el-Nosra,

6. Unités de protection populaire,

Parties au Yémen

1. Mouvement houthiste Ansar Allah,

2. Al-Qaida dans la péninsule arabique/Ansar el-Charia,

3. Forces gouvernementales, y compris les Forces armées yéménites, la première division blindée, la police militaire, les forces de sécurité spéciales et la Garde républicaine,

4. Milices progouvernementales, y compris les salafistes et les comités populaires,

Parties en Colombie

1. Armée nationale de libération

2. Forces armées révolutionnaires de Colombie – Armée populaire

Parties au Nigéria

1. Force spéciale mixte civile

2. Jamaatou Ahl es-Sunna lid-Daawaati wal-Jihad également connu sous le nom

de Boko Haram,

Parties aux Philippines

1. Groupe Abu Sayyaf,

2. Combattants islamiques pour la liberté des Bangsamoro,

3. Front de libération islamique Moro,

4. Nouvelle armée populaire.

JCC

(Source : ONU et HRW)

Voir le rapport initial

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfants face à la guerre, enfants soldats

commentaires

Hébergé par Overblog