Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : l’UNICEF dénonce la situation des enfants migrants isolés

Dans un nouveau rapport intitulé « ni sain, ni sauf : enquête sur les mineurs non accompagnés dans le Nord de la France », l’Unicef indique que plus de neuf enfants migrants ou réfugiés sur dix arrivant en Europe ne sont pas accompagnés. Une situation qui accroit le risque « d’abus d’exploitation et de décès, auxquels ils sont de plus en plus confrontés », selon l’Unicef. De plus, 7 009 enfants seuls ont entrepris la traversée de la Méditerranée (reliant l’Afrique du Nord aux côtes italiennes).

L’Unicef révèle que les adolescents seuls entrent généralement en contact avec des passeurs, « souvent sous un système de « pay as you go », qui les ouvrent à l’exploitation.

L’Unicef donne en exemple un adolescent, qui avec son frère, a travaillé deux ans dans une ferme libyenne pour pouvoir payer les passeurs.

Mais chiffrer le nombre de décès d’adolescents et d’enfants dans des conditions de travail forcé, pour payer les passeurs, reste très complexe en raison de son caractère illégal.

Par ailleurs, certains adolescents seraient sexuellement « maltraités » et « exploités ». En Italie, par exemple, des travailleurs sociaux ont confessé avoir constaté les sévices sexuels et la maltraitance subie par de nombreux réfugiés et migrants seuls. Au bord des côtes italiennes, des jeunes adolescentes arriveraient même enceintes, dans des conditions déplorables, après s’être fait violer.

L’évaluation de la situation des mineurs isolés est rendue difficile du fait de l’absence de suivi, par les autorités françaises, un manque que l’Unicef dénonce par ailleurs. L’organisation estime qu’environ 500 enfants de 11 à 17 ans sont présents, sans aucun parent référent, dans les six camps du Nord-Pas-de-Calais (Calais, Norrent-Fontes, Grande-Synthe, Tatinghem, Angres, Steenvoorde) et à Cherbourg. Par ailleurs, sur son seul centre d’hébergement provisoire de Saint-Omer, l’association France Terre d'Asile en a accueilli plus de 1.400 en 2015.

L’Unicef préconise donc la création de sites de protection, sécurisés et adaptés, en l'absence desquels toute évacuation de camp doit être évitée. L'Unicef réclame également une formation des fonctionnaires et du personnel associatif à la protection de l'enfance, ainsi qu'une plus grande attention portée à la réunification familiale, dont les délais actuels sont trop longs.

JCC

(Source : UNICEF)

Voir le rapport

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - immigration, mineurs isolés

commentaires

Hébergé par Overblog