Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Monde : le tourisme pédophile en plein essor

L’affaire qui occupe actuellement la cour d’assisses de Versailles (Yvelines) vient nous rappeler que le tourisme pédophile reste une réalité. En effet, un homme de 52 ans est jugé pour le viol de 66 mineurs au Sri Lanka, en Tunisie et en Egypte.

Chaque année, 842 millions de touristes se rendent à l'étranger. Parmi eux, 10 % choisissent leur destination de voyage selon l’offre « sexuelle ». Et les enfants sont de plus en plus victimes de ces « touristes » partout dans le monde. Il n'existe pas de profil type. Ce sont des voyageurs d'affaires, des migrants, des travailleurs temporaires, des expatriés ou des bénévoles de la société civile.

Aucune région n'est épargnée et aucun pays n'est à l'abri. L’Asie du Sud-Est, autrefois connue pour être un refuge pour pédophiles occidentaux, est parvenue à enrayer ce mouvement en resserrant la coopération entre les pays d'origine des criminels et les destinations. Cependant, aujourd'hui, les enfants sont la cible des voyageurs locaux ou de la région - tels que les touristes japonais, chinois et sud-coréens - qui représentent la majeure partie des visiteurs maintenant.

Et l'Europe, autrefois zone d'origine des pédophiles, est en train de devenir une destination de ce tourisme sexuel, notamment certains pays d'Europe centrale et orientale, où les lois de protection des enfants font défaut.

En Amérique latine, la prévalence des abus sexuels sur les enfants est très élevée, en particulier dans les zones touristiques à proximité des communautés pauvres et exclues. La région a connu depuis les années 1980 une explosion par quatre du nombre de touristes, dont les trois quarts proviennent des Etats-Unis et du Canada.

Certaines zones très pauvres et autrefois inaccessibles en Asie ou en Amérique du Sud font aujourd'hui partie des pays ciblés par les pédophiles. Les chercheurs évoquent par exemple le Laos, la Moldavie, le Pérou et certaines îles du Pacifique.

Enfin, le Moyen-Orient et l'Afrique n'échappent pas au phénomène.

Les Etats ont donc une obligation morale d'agir maintenant pour protéger tous les enfants partout dans le monde. Ainsi, l'association ECPAT (End Child Prostitution, Pornography and Trafficking) propose de construire un système efficace pour que les polices partagent leurs informations et travaillent avec les fournisseurs d'accès internet pour remédier à la mise à disposition d'enfants à des fins sexuelles via internet.

JCC

(Source : ECPAT)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - Tourisme sexuel, lutte contre la pédophilie

commentaires

Hébergé par Overblog