Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Tchad, Nigéria : Les enfants sont de plus en plus impliqués dans les attentats-suicides

Dans un rapport intitulé « Au-delà de Chibok » et publié près de deux ans jour pour jour après l’enlèvement de 276 lycéennes par l’organisation terroriste « Boko Haram », l’UNICEF pointe la situation dramatique de milliers d’enfants parfois très jeunes, victimes d’enlèvements, de sévices sexuels et de mariages forcés et utilisés, par cette organisation terroriste, comme bombes humaines ou pour transporter des explosifs.

De l’enlèvement pur et simple aux alliances forcées avec les villages sous leur contrôle, tous les moyens sont bons pour « Boko Haram » afin d’enrôler ces enfants contre leur gré. Les combattants du groupe terroriste profitent entre autres des déplacements de populations importants ( 1,3 million d’enfants déplacés depuis 2014) qu’ils ont eux-mêmes provoqués.

Ils privilégient notamment les attaques-surprises sur les villages, des occasions idéales pour disperser les groupes et enlever les enfants. Ils représentent une ressource pour les terroristes, qui les emploient par la suite comme des armes de guerre.

Le fait que des enfants soient impliqués dans des conflits en Afrique n’est pas nouveau, indique l’UNICEF dans ce rapport, mais leur utilisation systématique dans des attentats à la bombe est quelque chose d’assez récent. Ainsi, entre 2014 et 2015, le nombre d’enfants utilisés dans des attentats-suicides a été multiplié par 10 passant de 4 à 44.

JCC

(Source : UNICEF)

Voir le rapport (en langue anglaise)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfants soldats, enfants face à la guerre

commentaires

Hébergé par Overblog