Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Iran : un mineur homosexuel a été pendu et un autre est en attente de son exécution

Il ne fait pas bon être gay dans la République islamique d'Iran. Hassan Afshar avait 17 ans lorsqu'il a été accusé d'avoir eu des relations sexuelles avec un autre jeune. Il a été pendu pour ce « crime » le 18 juillet dernier.

Les autorités ont procédé à l'exécution, alors que le bureau du responsable du pouvoir judiciaire avait promis à la famille du jeune homme de réexaminer l'affaire le 15 septembre 2016.

Hassan n'a jamais nié qu'il avait eu des relations sexuelles avec l'autre jeune impliqué, dont le père a porté plainte contre lui, mais a toujours clamé que les actes sexuels étaient consentis et que son partenaire et lui s'étaient déjà livré à de nombreuses reprises à des activités sexuelles semblables de façon volontaire.

« L’adolescent n'a pas pu consulter d'avocat et la justice a expédié l'enquête et les poursuites, le déclarant coupable et le condamnant à mort deux mois après son arrestation, comme s'il fallait l'exécuter le plus vite possible », indique Amnesty International dans un communiqué.

L'exécution d'un autre jeune, Alireza Tajiki, également âgé de moins de 18 ans au moment des faits qui lui sont reprochés, les mêmes que ceux d'Hassan Afshar, devait-elle avoir lieu le 3 août. Elle est reportée en raison des pressions exercées par la population.

En Iran, 160 condamnés se trouvent dans le couloir de la mort dans les prisons iraniennes pour des crimes qu'ils sont accusés d'avoir commis alors qu'ils avaient moins de 18 ans. 977 personnes ont été exécutées en Iran en 2015, et 20 personnes, en un seul jour, la semaine dernière.

La Convention internationale relative aux droits de l'enfant prohibe totalement l'application de la peine de mort lorsque l'accusé était mineur au moment des faits.

L’Iran a ratifié cette convention le 13 juillet 1994…

JCC

(Source : Amnesty International)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - peine de mort, homosexualité

commentaires

Audrey 08/08/2016 09:12

Pendre des adolescents quelque soit le motif est la pire des saloperies, et dire que cet état s inspire d’écrits religieux pour établir ces lois en dit long sur le chemin à parcourir.

Hébergé par Overblog