Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Sénégal : des mesures pour protéger les enfants des rues et les « talibés »

C’est en 2013, que j’évoquais pour la première fois l’annonce du gouvernement sénégalais qui souhaitait alors mettre fin à la mendicité des enfants des rues (voir article précédent).

Ainsi, presque 3 ans après, le 30 juin 2016, le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a ordonné que tous les enfants des rues soient retirés de la rue, placés dans des centres d’accueil, puis rendus à leurs parents. Quiconque les forcerait à mendier serait passible d'une amende ou d'une peine de prison.

À la mi-juillet, les autorités avaient retiré plus de 300 enfants. Parmi eux, de nombreux enfants « talibés » qui erraient dans les rues de Dakar. Pour rappel, le s « talibés » sont des garçons, parfois âgés d'à peine 4 ou 5 ans, issus généralement de familles très pauvres, qui sont placés chez un marabout afin de suivre une éducation coranique, de s'initier à la vie communautaire et d'acquérir le sens de l'humilité et de l'endurance face aux épreuves. Mais la plupart de ses enfants ont « souffert d'abus et ont été exposés à des dangers qu'aucun enfant ne devrait avoir à affronter » dénonce l’ONG Human Rights Watch (HRW) sur son site internet.

Bien que le nombre d’arrestations de maîtres abusifs ait légèrement augmenté au cours de l'année écoulée, le Sénégal n'a porté devant les tribunaux qu'un petit nombre d'affaires, pour la plupart relatives à des décès ou à des formes d'abus les plus extrêmes; la pratique de la mendicité forcée des enfants ne fait presque jamais l'objet de poursuites judiciaires. Ainsi, HRW noté l'existence d'un besoin urgent de services juridiques d'accès facile pour aider les enfants « talibés » devenues victimes à obtenir justice.

JCC

Voir le dossier complet sur le site de HRW

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfants des rues

commentaires

Hébergé par Overblog