Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Image : UNICEFSelon un nouveau rapport de l’Unicef, cinq enfants sur six âgés de moins de deux ans ne consommeraient pas suffisamment d’aliments nutritifs pour assurer leur croissance dans de bonnes conditions. Le rapport estime même qu’une alimentation correcte permettrait d’éviter la mort de 100.000 jeunes enfants chaque année.

C’est dès les premiers jours de l’existence que ces inégalités interviennent. Seuls 55% des nouveau-nés sont nourris au sein dans les instants suivant la naissance alors qu’un tel allaitement est préconisé idéalement dans la première heure.

Par ailleurs, l’Unicef précise qu’à 11 mois, 20% des enfants n’ont pas eu de nourriture solide. En grandissant, un tiers des enfants doivent composer avec le manque de variété des repas. Ils sont ainsi privés des apports essentiels pour leur organisme. Enfin, la moitié des enfants en âge préscolaire souffre d’anémie.

Pourtant, les chiffres sur la grande pauvreté dans le monde ne cessent de s’améliorer. Ainsi, l’une des causes principales de ces chiffres alarmants reste le coût élevé, pour certaines populations, des protéines animales comme la viande, le poisson, les œufs ou les produits laitiers.

De plus, alors que cinq repas sont recommandés pour les jeunes enfants de moins de trois ans (les trois repas des adultes plus deux petites collations), seul un sur deux y a accès.

L’Unicef interpelle les gouvernements et le secteur privé pour qu’ils investissent  de façon plus massive et plus ciblée pour rendre les aliments nutritifs abordables et accessibles aux enfants les plus pauvres.

On ne peut que soutenir cette initiative.

JCC

(Source : UNICEF)

Voir le rapport sur le site de l’Unicef (en langue anglaise)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - malnutrition, pauvreté

commentaires

Hébergé par Overblog