Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

L’Eglise Catholique Française fait un pas de plus dans sa lutte contre la pédophilie en son sein en organisant aujourd’hui, partout en France, des messes, des vêpres et jeûnes pour les victimes de pédophilie.  C’est à l'initiative du pape François que ce « temps de prière et de pénitence » avait été annoncé en septembre par le Vatican qui laissait à chaque pays le soin de l’organiser.

De leur côté, les évêques de France sont réunis aujourd’hui à Lourdes (Hautes-Pyrénées) pour « demander pardon pour leur silence coupable ». Cette journée revêt une dimension particulière après les révélations en chaîne d'affaires de pédophilie ou d'abus sexuels impliquant des prêtres. C’est le cas notamment de l’affaire du père Bernard Preynat, prêtre lyonnais soupçonné d’avoir abusé d’une soixantaine de jeunes scouts. Cette affaire avait grandement terni l'image du cardinal Philippe Barbarin, même si l'enquête pour non-dénonciation visant le primat des Gaules a été classée sans suite. L'onde de choc s'est propagée dans les diocèses de France, car d'autres cas ont été signalés ou ont resurgi à Paris, Montauban, Toulouse, Clermont-Ferrand, Orléans, Bayonne, en Guyane...

Les associations de victimes craignent que cette journée reste un vœu pieu dans une sorte « d’auto-flagellation générale ». En effet,  pour elles, ce qui compte,  « c’est de déterminer les responsabilités, seule manière de reconnaître réellement les abus sexuels ».

Pour elles, aujourd’hui est une journée comme les autres.

JCC

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - lutte contre la pédophilie

commentaires

Hébergé par Overblog