Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Des années 1920 aux années 1970, l’Angleterre avait mis sur pied le « programme des enfants émigrés », qui visait à offrir une « vie meilleure » à des enfants placés dans des institutions publiques ou religieuses car soit orphelins soit issus de familles très modestes.

Ainsi, 150.000 d'entre eux, âgés de 3 à 14 ans, ont été envoyés principalement vers l'Australie mais aussi vers le Canada, la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du sud ou bien encore le Zimbabwe, souvent sans le consentement de leurs familles.

Mais le pieux objectif s'est transformé en cauchemar pour nombre de ces enfants qui se sont trouvés très vite confrontés au travail forcé, aux coups et aux agressions sexuelles.
Selon un rapport parlementaire datant de 1998, les abus subis par les enfants envoyés en Australie étaient systématiques. Douze ans plus tard, le Premier ministre travailliste Gordon Brown avait présenté ses excuses pour ce programme.

Et c’est donc 19 plus tard que l’Angleterre décide de lancer une vaste enquête publique dont l’objectif est de lever le voile sur l'ampleur des abus commis. Elle doit aussi déterminer dans quelle mesure les gouvernements britanniques successifs avaient connaissance de ce scandale.

Cette enquête, qui verra témoigner certaines des victimes, devrait durer cinq ans. Enfin, il faut savoir qu’au Royaume-Uni, le rôle d'une enquête publique est d'établir des faits, mais pas de prononcer des condamnations.

JCC

(Source : France Inter)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - lutte contre la pédophilie, enquête

commentaires

Hébergé par Overblog