Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

L’ONU a publié en début de semaine plusieurs rapports ou observations préliminaires sur la situation des droits de l’Homme dans plusieurs pays, notamment la Corée du Nord, l’Iran, l’Érythrée ou le Burundi.

Parmi les pays analysés par l’ONU se trouve aussi la Birmanie dont la situation un an après l’arrivée au pouvoir du parti d’Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix, reste préoccupante concernant la minorité musulmane des « Rohingyas ».

C’est une communauté apatride d’environ 1,3 million de personnes, composée de nombreux enfants, qui est considérée par l’ONU comme l’un des peuples les plus persécutés au monde. Elle dénonce d’ailleurs un « crime contre l’humanité » et décrit des personnes ligotées dans leurs maisons incendiées, des enfants brûlés vifs, des familles décimées, des adultes égorgés et des viols collectifs.

L’ONU avait déjà dénoncé une entreprise de répression « généralisée et systématique » à l’encontre de cette communauté, menée essentiellement par l’armée birmane, et qui a abouti à un véritable « nettoyage ethnique » (voir article précédent).

Il est regrettable qu’Aung San Suu Kyi, symbole de la lutte pour la démocratie dans le monde, prix Nobel de la paix en 1991, qui est au pouvoir en Birmanie depuis avril 2016, reste toujours silencieuse sur la situation de cette minorité.

JCC

(Source : ONU)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - discrimination

commentaires

Hébergé par Overblog