Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

L’ONG « Amnesty international France » a conduit une mission d’observation à la frontière franco-italienne dans les Alpes-Maritimes, du 19 janvier au 26 janvier 2017 dernier. Cette dernière a montré que la France était loin d’être exemplaire en matière de droits humains et de droits de l’enfant.

En effet, les personnes contrôlées à la frontière se retrouvent en majorité privées de toute possibilité de faire valoir leurs droits, notamment celui de solliciter l’asile. Les enfants sont traités comme les adultes malgré leur situation de vulnérabilité, ce qui est contraire à la législation française en matière de protection de l’enfance et contraire à la Convention internationale des droits de l’enfant que la France a pourtant ratifiée.

Par ailleurs, aucune identification des enfants n’est réalisée et les enfants sont renvoyés au même titre que les adultes, de façon expéditive et sans possibilité d’exercer leurs droits ni même d’être accompagnés.

Cette mission a également mis en évidence le fait que ce sont précisément ces violations des droits humains commises par les autorités françaises qui ont contraint des citoyens à se mobiliser pour venir en aide aux personnes réfugiées et migrantes ; des citoyens qui, de façon paradoxale, se retrouvent, pour certains, poursuivis par l’État français.

Pour Amnesty International France et les défenseurs des droits des enfants, il revient donc aux autorités françaises de respecter l’ensemble des règles applicables du fait du rétablissement des mesures de contrôles aux frontières.

JCC

(Source : Amnesty international)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - immigration, discrimination, Enfants réfugiés

commentaires

Hébergé par Overblog