Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

« Trop jeunes pour se marier », c’est le titre de l’exposition qui rassemble un travail de dix années à travers le monde. L’auteure est  Stéphanie Sinclair, photojournaliste américaine, spécialiste des  zones de conflits comme l’Irak et l’Afghanistan. Elle découvre en 2003 le sort de fillettes s’immolant par le feu pour échapper à un mariage forcé. La photographe décide alors de se consacrer pleinement à cette cause avec le projet « Too Young to Wed » (trop jeune pour se marier), devenue depuis une ONG, qui a pour objectifs de fédérer toutes celles et tous ceux qui veulent protéger les droits des filles et lutter contre le mariage forcé. Depuis 15 ans, Stéphanie Sinclair parcourt ainsi l’Afghanistan, le Népal, l’Éthiopie, l’Inde et le Yémen à la rencontre de ces jeunes filles mariées de force dès l’âge de 9 ans, souvent à des hommes bien plus âgés.

Les mariages forcés ont encore lieu dans plus de 50 pays à travers le monde, avec au moins 39 000 filles mariées chaque jour soit une toutes les 2 secondes ! Dans les dix ans qui viennent 140 millions de jeunes filles auront ainsi été mariées avant l’âge de 18 ans. Or ces enfants sont obligés de quitter l’école pour faire vivre le foyer, servir le mari, s’occuper des enfants et deviennent bien souvent de véritables esclaves domestiques. Le phénomène touche une cinquantaine de pays à travers le monde, pas seulement l’Inde ou le Yémen. Notre vieux continent est largement concerné quand on sait que 11% des filles en Europe de l’Est sont mariées à l’âge de 11 ans.

Ces mariages d’enfants existent aussi aux Etats-Unis. Stéphanie Sinclair nous le rappelle en montrant des photos de la secte baptisée « Désir de Sion » dans l’état du Texas où en 2008 une descente de police avait permis de libérer 400 fillettes mariées de force.

Exposition coup de poing qui montre les drames tournant autour de la sexualité des fillettes. Ils sont exposés avec pudeur, mais avec la volonté que le message passe. Tous les aspects sont traités : les grossesses précoces, l’excision des filles, l’esclavage sexuel, les femmes défigurées par les jets d’acide lancés par leurs maris, les enlèvements d’écolières, comme le fait « Boko Haram » au Nigéria etc…

Exposition à voir sur le toit de la Grande Arche de la Défense : 1, parvis de la Défense, Puteaux (92). Prix unique de 4 euros gratuité pour les – de 16 ans.
Exposition ouverte tous les jours de 9h30 à 18h30 du jeudi 1er juin au dimanche 24 septembre 2017

JCC

(Source : Too Young to Wed)

Voir le site de l’ONG (en langue anglaise)
 

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - Exposition, StéphanieSinclair, mariages forcés, Droits des filles

commentaires

Hébergé par Overblog