Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

BokoHaram.jpgC’est toute une famille française qui a été enlevée mardi au nord du Cameroun. Pour l’instant, même si les soupçons se portent sur la secte islamiste de Boko Haram, aucun groupe n’a revendiqué le kidnapping.
 

 

Parmi les victimes, quatre jeunes garçons, âgés de 5, 8, 10 et 12 ans. Les quatre enfants étaient accompagnés de leurs parents et de leur oncle, enlevés eux aussi.


Il est probable qu'ils aient été emmenés au Nigeria. Les quatre enfants auraient été séparés de leurs parents, sans doute pour déplacer les groupes plus discrètement.


Contrairement aux idées reçues, les enlèvements d'enfants ne sont pas rares. Mais la plupart du temps, il s'agit d'enlèvements criminels, réalisés par des délinquants, ou des pères en détresse par exemple. En revanche, il est rare qu'un groupe terroriste enlève des enfants, car pour eux, c'est plus compliqué logistiquement parce que l’enfant nécessite une prise en charge particulière.


Les plus jeunes ont toujours fait les frais des règlements de comptes d’adultes. Comme toujours dans ces cas-là, ceux qui s’en prennent à eux oublient l’enfant et ne voient plus que l’otage capable de les mener à leurs objectifs. Dans le sinistre registre de ces brûlures de l’histoire, le kidnapping  de ces quatre enfants résonne comme une nouveauté en la matière, puisque c’est bien la première fois que des enfants français sont enlevés dans un tel contexte.


Quelle cause peut justifier un acte aussi cruel ?


JCC

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfance en danger

commentaires

Hébergé par Overblog