Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

farc.jpgLe conflit armé interne en Colombie a entraîné une série de violations des droits de l’homme par l’ensemble des parties impliquées. Les factions armées continuent toutes à menacer et à attaquer les défenseurs des droits de l’homme, journalistes et minorités, notamment les communautés indigènes et afro-colombiennes. Figurent parmi les violations des droits de l’homme commises par les guérillas, les paramilitaires et leurs successeurs, des exécutions extrajudiciaires, des disparitions forcées, des viols et de la violence sexuelle, ainsi que le recrutement et l’utilisation d’enfants dans les groupes armés.


Dans son rapport 2012 sur la situation des droits de l’homme en Colombie, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme enregistre un nombre alarmant de crimes commis contre les enfants dans de nombreuses régions de Colombie. Les enfants sont en effet soumis  à recrutement et de menaces de recrutement dans les différentes factions armées. Ils sont également victimes de blessures ou de mort causées par des engins explosifs. Les écoles sont  occupées et certaines connaissent même des attaques.


Par ailleurs, les jeunes filles continuent d’être les victimes de violence sexuelle, attribuée aux membres de groupes armés non étatiques. Les jeunes filles associées aux groupes armés non étatiques se voyaient souvent contraintes d’avoir des relations sexuelles avec des adultes à un âge précoce, et étaient forcées d’avorter en cas de grossesse.


Avec des dizaines de milliers de colombiens déplacés de force chaque année, le pays compte l’une des plus larges populations de personnes déplacées au monde à l’intérieur du territoire (entre 3.9 et 5.3 millions de personnes et plus de 50 % d’entre elles sont des enfants).


JCC


(Source CRIN)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfants face à la guerre

commentaires

Hébergé par Overblog