Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

trayvon.jpgLe ministère de la Justice et le FBI viennent d’ouvrir une enquête après le meurtre de Trayvon Martin, un adolescent de 17 ans. Le 26 février, alors qu'il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries, Trayvon a été abattu par George Zimmerman, qui effectuait des rondes de surveillance dans son quartier, une zone résidentielle.


Trayvon Martin vivait à Miami mais se trouvait en visite à Sanford (Floride). Il avait acheté des bonbons et du thé glacé dans une épicerie et allait rentrer chez le père de sa fiancée, la capuche relevée à cause de la pluie, lorsque George Zimmerman l'a approché.


Les parents de Trayvon Martin et des militants des droits civiques exigent l'arrestation de George Zimmerman le meurtrier présumé. Car ce dernier est toujours en liberté protégé par la législation de Floride sur la légitime défense. Le texte « Stand your ground » (défendez votre espace), fortement soutenu par le puissant lobby des armes la « National Riffle Association » (NRA), autorise en effet un citoyen à utiliser une arme mortelle en cas d’agression. C’est d’ailleurs à ce titre que le meurtrier n’a toujours pas été arrêté. Il a déclaré au central de la police qu'il trouvait le jeune homme suspect, l'a pris en chasse, s'est battu avec lui et l'a tué par balle. Il affirme que l'adolescent l'a attaqué alors qu'il avait renoncé à le rattraper et regagnait sa voiture. L'enregistrement des appels d'urgence montre qu'un policier lui a demandé d'abandonner la poursuite.


Les parents de Trayvon Martin et des organisations de défense des droits civiques ont lancé une grande campagne, largement relayée par les réseaux sociaux sur Internet, pour l'arrestation de George Zimmerman, Lors des manifestations, de nombreux participants portaient la capuche, comme l'adolescent tué. Une pétition en ligne demandant l'interpellation du meurtrier a recueilli plus de 1,2 million de signatures


De son côté, le Président OBAMA a demandé que « tout soit mis en œuvre pour comprendre cette affaire » relançant ainsi le débat sur la circulation des armes et l’existence de milices privées aux Etats-Unis.


JCC


(source : France 24 – Photo : Trayvon Martin)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - discrimination

commentaires

Hébergé par Overblog