Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

enfants roms2Le dimanche 8 avril 2012 c’est la journée internationale des Roms. C’est l’occasion de rendre hommage à la culture rom, mais aussi de mettre en lumière les persécutions et les discriminations que les Roms subissent dans toutes les sphères de leur vie.

Au nombre de 10 à 12 millions, les Roms constituent l'une des plus importantes minorités d'Europe, mais aussi l'une des plus défavorisées.

Dans certains pays, les enfants Roms sont fréquemment placés dans des écoles spéciales destinées aux élèves présentant des « handicaps mentaux légers », ou placés dans des écoles ou des classes où ils sont séparés des autres enfants et reçoivent un enseignement au rabais. Ils se retrouvent par la suite fortement pénalisés sur le marché du travail.

Sans emploi, des millions de Roms n'ont pas les moyens d'accéder à un meilleur logement, d'acheter des médicaments ou de payer les frais de scolarité de leurs enfants.

Vivant en marge de la société, les Roms sont également exclus sur le plan politique.

Ils se retrouvent pris au piège d'un cercle vicieux, exacerbé par la discrimination qui les empêche systématiquement de bénéficier de l'égalité des chances à laquelle ils ont droit, d'être traités équitablement et de jouir de l'ensemble de leurs droits fondamentaux.

Ces dernières années, on assiste à une évolution alarmante des violences à caractère raciste envers les Roms, qui se traduisent par des attaques isolées ou menées par des groupes d'autodéfense contre des habitations ou des communautés roms.

Amnesty International interpelle les gouvernements européens : «  Il est temps pour les gouvernements d'Europe d'honorer leurs obligations et de protéger leurs citoyens roms en mettant fin aux politiques et pratiques discriminatoires qui bafouent leurs droits fondamentaux et les maintiennent dans un cycle de pauvreté et de marginalisation ».


JCC

(source : Amnesty International)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - discrimination

commentaires

Hébergé par Overblog