Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

adoption_inter.jpgA ce jour, il y a, en France, environ 25 000 demandes d'adoptions d'enfants étrangers par an. Pourtant, de 4 000 acceptés en 2006, ce nombre est passé à 1 500 en 2012.

 

Un recul qui s'explique par une série de raisons : de plus en plus de pays ratifient la convention de la haye sur l’adoption internationale par de plus en plus de pays, texte qui met en avant le traumatisme d'un enfant élevé loin de sa culture d'origine (voir le texte) ; le développement économique de nations émergentes, dans lesquelles les classes moyennes deviennent, à leur tour candidates à l'adoption ; le véritable parcours du combattant imposé aux familles tenaillées par le désir d'enfant dont le coût et la lenteur sont de véritables obstacles.


Il est vrai que le très compréhensible droit à l'enfant ne peut en aucun cas aller a contrario des imprescriptibles droits de l'enfant. S'il est bien une notion élémentaire, c'est celle qui affirme que personne ne peut avoir de droits sur un autre être humain. Le mélange des genres entre adoption et humanitaire qui caractérise l’incroyable dérive de l'Arche de Zoé démontre à quel point cette ligne de partage est fragile : l'adoption n'est-elle pas le point de rencontre de deux histoires parfois douloureuses ? Accueillir un enfant reste, en France, un chemin long et compliqué. Seuls la patience et l'amour en viendront à bout. Sans qu'il soit nécessaire de s'en remettre à des intermédiaires peu scrupuleux qui, en plus refusent d’assumer leurs actes.


JCC

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat -

commentaires

Hébergé par Overblog