Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

enfants romsLa police a procédé hier à l'évacuation en urgence d’une trentaine de famille Roms installée sur un parking de Marseille (Bouches-du-Rhône). Elle l'a fait en exécution d'un arrêté municipal d'expulsion motivé par la dangerosité du site.

Ce sont ces mêmes Roms qui ont été chassés jeudi dernier par les habitants d’un quartier nord sans que cela ne soulève un grand émoi sur les médias français. Il y a une dizaine d’enfants au sein de ces familles.

Aujourd’hui,  c’est DEI-France qui dénonce l’action menée par le préfet de Seine Saint-Denis pour évacuer un terrain occupé par des familles roumaines à la Courneuve. DEI estime que le Préfet de ce département fait fi des droits de leurs enfants scolarisés de façon régulière, en se dispensant d’appliquer la circulaire interministérielle du 26 août 2012 exigeant des mesures d’anticipation et d’accompagnement des évacuations de campements. DEI France appelle à une réaction très rapide du gouvernement pour éviter une déscolarisation par l’Etat d’enfants qui ne demandent qu’une chose : continuer à aller à l’école et au collège.

DEI demande « que le traitement humain, dans le respect des droits fondamentaux des personnes, de situations délicates comme les évacuations de terrains occupés de façon illicite ne doit pas rester sur le papier des circulaires : il doit s’appliquer, dès maintenant » (voir le communiqué).

Les expulsions se poursuivent donc sans qu’apparemment de solutions pérennes ne soient trouvées. Pourtant, le Ministre délégué à la réussite éducative, Georges-Paul Langevin, vient d’affirmer au Journal la Croix « qu’agir pour la minorité rom, c’est aussi rendre effectif le droit de ses enfants à la scolarisation ». Il poursuit : « le gouvernement inscrit son action dans le respect des principes fondamentaux de la République : notamment celui visant à assurer un traitement égal et digne à toute personne en situation de détresse sociale, aux termes de la circulaire interministérielle du 26 août 2012 (…). Il en va du respect de nos obligations juridiques, réaffirmées par des nombreux textes européens et internationaux, en particulier la convention de New York relative aux droits de l’enfant ».

Voilà plus d’un mois que le gouvernement a donné de nouvelles consignes pour anticiper et accompagner les opérations d'évacuation des campements illicites, Qu’attends-t-il pour les mettre en pratique ?

JCC

(Source ; la Croix, DEI-France)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - discrimination

commentaires

Hébergé par Overblog