Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

suicideElève au collège Saint-Exupéry de Bourg-Saint-Maurice (Savoie), un garçon de 13 ans était victime de moqueries de la part de ses camarades. Des humiliations constantes auxquelles s’ajoutaient des coups.

 

En 2011, alors qu’il était en sixième, ses parents avaient déjà porté plainte contre deux autres élèves qui l’avaient frappé. Un élève de 14 ans avait alors était sanctionné par un « rappel à la loi ». Après cet épisode, la situation ne s’était en rien apaisée.


Vendredi dernier, il a été retrouvé pendu dans sa chambre. Dans une chanson de rap publiée sur YouTube, l’adolescent avait fait part de son mal-être. « Il y a aussi la discrimination, oui je le crie fort, j'en ai beaucoup souffert, mais il n'y a pas que moi. La vie est une lutte, il faut résister ». Ses parents ont déposé une plainte pour « homicide involontaire » et « non-assistance à personne en danger ». Le parquet d'Albertville (Savoie) envisage d’ouvrir une information judiciaire.


Mercredi, c’est une jeune fille de 13 ans qui s'est suicidée par pendaison à son domicile de Vaugrigneuse (Essonne) laissant une lettre dans laquelle elle indique avoir subi des brimades de la part de ses camarades de collège. Une cellule psychologique a été mise en place au collège Jean-Monnet de Briis-sous-Forges dans l'ouest du département, où la jeune fille était scolarisée.


Cette petite fille de 13 ans devait faire face selon la directrice académique adjointe à des mots blessants.


C’est donc le deuxième cas en quelques jours d’ado souffre-douleur. Combien de morts sommes nous prêts à accepter pour que l’on se préoccupe enfin du harcèlement à l’école ?


JCC

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - enfance en danger

commentaires

Hébergé par Overblog