Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

petite bonneUn rapport intitulé « Lonely Servitude : Child Domestic Labor in Morocco » (Une servitude solitaire : Le travail des enfants domestiques au Maroc), publié par l’ONG « Human Rights Watch » indique que certains enfants travailleurs domestiques, majoritairement des filles, travaillent dur pendant 12 heures par jour, 7 jours par semaine, pour des sommes ridicules (l’équivalent de 9 euros par mois). Certaines filles indiquent dans ce rapport que leurs employeurs les battaient et les insultaient fréquemment, les privaient d’éducation et leur refusaient parfois des repas suffisants.


Le rapport s'appuie sur des recherches menées au Maroc en avril, mai et juillet 2012, à Casablanca, Rabat, Marrakech et dans d’autres régions du pays. L’ONG a interrogé 20 anciennes enfants travailleuses domestiques, ainsi que des autorités gouvernementales, des avocats, des enseignants et des représentants d'organisations non gouvernementales et internationales.


La majorité des 20 filles interrogées a indiqué avoir été maltraitées à la fois physiquement et verbalement par leurs employeurs. Certaines filles ont déclaré que leurs employeurs les avaient frappées avec leurs mains, des ceintures, des bâtons, des chaussures, ou des tuyaux en plastique. Trois d’entre elles ont fait état de harcèlement sexuel ou d'agression sexuelle de la part de membres masculins du foyer de l'employeur.


Dans presque tous les cas, les salaires des anciennes enfants travailleuses domestiques ont été négociés entre les parents ou tuteurs de la fille et l'intermédiaire ou l'employeur. La plupart des filles ont déclaré ne pas avoir reçu de salaires directement, celui-ci étant versé à leurs parents.


Le Code du travail du Maroc fixe une limite de 44 heures de travail par semaine pour la plupart des travailleurs, mais le code ne couvre pas les travailleurs domestiques.


Selon les statistiques gouvernementales, le Maroc ces dernières années a considérablement réduit les taux globaux de travail des enfants et augmenté le nombre d'enfants scolarisés. Des enquêtes gouvernementales indiquent que le nombre d’enfants de moins de 15 ans engagés dans toutes les formes de travail est passé de 517 000 en 1999 à 123 000 en 2011.


Malgré les progrès réalisés dans la réduction du travail des enfants, les lois interdisant l'emploi des enfants de moins de 15 ans ne semblent donc  pas correctement appliquées.


Human Rights Watch exhorte le gouvernement marocain à intensifier ses efforts pour lutter contre le travail des enfants.


JCC


(Source : CRIN - photo : UNICEF)

Voir le rapport (en anglais)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - travail des enfants

commentaires

Hébergé par Overblog