Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

A l’occasion du Forum Mondial de l’Eau, qui se déroulera du 12 au 17 mars à Marseille, et de la Journée Mondiale de l’eau (22 mars), l’ONG « Action contre la Faim » met en avant, à travers une campagne télévisée (voir ci-dessous), le sort des 300 millions de personnes qui chaque année sont victimes des catastrophes naturelles, des épidémies et des conflits, ont un besoin vital en eau et assainissement.

 

Les chiffres donnés par Action contre  la Faim sont sans appel : 300 millions personnes sont, chaque année, affectées par les catastrophes climatiques, les tremblements de terre, les épidémies (choléra et diarrhées aiguës) et les déplacements forcés.

 

Le nombre de personnes affectées par des catastrophes climatiques augmenter de plus de 50% d’ici 2015.

 

Le changement climatique, la croissance démographique et l’urbanisation exacerbent les crises hydriques. 40% de l’expansion urbaine mondiale se fait sous forme de bidonvilles.

 

2,2 millions de décès sont, chaque année, attribués à des diarrhées évitables. 1,2 million des victimes de ces diarrhées sont des enfants de moins de cinq ans.

 

884 millions de personnes ne bénéficient pas d’un accès adapté à une source d’eau améliorée, et 2,6 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des installations sanitaires de base.

 

Cette campagne, intitulée « je suis un héros », vient nous rappeler que l'eau est vitale à la survie des populations après un séisme ou lors d’une sécheresse. Purifié de ses pathogènes, il est le meilleur barrage contre les maladies hydriques comme le Choléra ou l’hépatite A. Il est le partenaire incontournable dans la lutte contre la sous-nutrition. Et enfin, il est synonyme de dignité pour tous ceux qui y ont accès.

 

JCC

 


 

(source : Action contre la faim)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - accès à l'eau potable

commentaires

Hébergé par Overblog