Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Etats-Unis : vers la restauration des châtiments corporels à l’école ?

A l’heure où en France, le débat est relancé par une campagne télévisée orchestrée par la Fondation de France (voir article précédent), le district scolaire d’Irving (dans l’agglomération de Dallas-Fort Worth, au Nord du Texas) envisage de restaurer les châtiments corporels. A la faveur de cette annonce, on découvre que seuls 31 des cinquante Etats qui composent les Etats-Unis les interdisent selon « le Centre pour une discipline efficace », une association qui milite contre les châtiments corporels.

A Irving, où les punitions corporelles n’ont été interdites qu’en 2008, après que les parents d’un élève rentré de l’école avec des bleus ont menacé de porter plainte, cela pourrait toutefois être le cas.

La mesure en faveur de la restauration de la fessée est portée par le nouveau président du district scolaire, élu en mai. Et s’il a dû reculer devant la polémique suscitée par l’annonce il y a peu, alors que des membres de son propre conseil scolaire ont estimé qu’«on ne pouvait pas revenir en arrière, il pourrait remettre le sujet sur la table le mois prochain.

Le comité des droits de l’enfant des Nations unies a exigé l’élimination de tout châtiment corporel, même léger, et ces derniers ayant été interdits dans des dizaines de pays, comme en France, on pourrait croire le débat sur la fessée à l’école clos. Surtout aux Etats-Unis, où les parents européens expatriés au pays de « l’over-parenting » (protection à outrance) sont parfois critiqués quand ils grondent leurs enfants en public.

JCC

(Source : Dallas Morning News)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - Châtiments corporels

commentaires

Hébergé par Overblog