Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : 2 enfants meurent chaque jour de maltraitance

Le calvaire de la petite Marina ou celui de la petite Tiphaine, battues jusqu’à la mort par leurs parents, le martyre du petit Lorenzo retrouvé mort de soif et de faim dans un appartement jonché d’excréments de chien où sa maman vivante était anéantie par la drogue, l’affaire des bébés congelés ou celle des nouveau-nés retrouvés dans des sacs-poubelles, la découverte de deux petits garçons battus et sous alimentés, vivant dans une cave sans eau ni lumière ni couverture, la tragédie des deux enfants noyés par leur mère dans une baignoire ou celle des deux enfants égorgés par leur père, autant d’histoires horribles rapportées depuis quelques années et ces derniers mois encore par les médias et qui relatent le sort effroyable d’enfants, victimes de la violence, généralement infligée par des adultes, souvent leurs propres parents.

Il ne faut pas se tromper sur la nature et la fréquence de ces événements : en effet, les violences faites aux enfants ne sont pas une simple juxtaposition de faits divers, insoutenables et révoltants pour tous mais souvent bien vite oubliés. Ils constituent en réalité un véritable phénomène de société qui touche toutes les couches de la population et un problème grave de santé publique. Aujourd’hui en France, selon des estimations sérieuses, près de deux enfants meurent chaque jour de violences infligées par des adultes.

Ce sont ces constats qui ont conduit le sénateur André Vallini, entouré d’un comité scientifique présidé par Anne Tursz, pédiatre, épidémiologiste, directeur de recherche à l’Inserm, à organiser un colloque qui a pour but d’aboutir à une prise de conscience collective mais aussi à des mesures concrètes, de court comme de long terme, qui seront proposées aux pouvoirs publics.

Ce colloque national se tiendra aujourd’hui au Sénat, sous la présidence et en présence de Valérie Trierweiler, et avec la participation de plusieurs membres du Gouvernement.

Les organisateurs de ce colloque souhaitent que l'enfance maltraitée soit reconnue grande cause nationale en 2014.

JCC

(Source : communiqué Sénat)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat -

commentaires

elo 21/06/2013 18:20

Pendant ce temps là, ce même Monsieur Valini, réduit le budget de la protection de l'enfance dans le département dont il a la présidence (Isère). Plusieurs manifestations des travailleurs sociaux ont eu lieu suite à une mesure décidée par le Conseil Général, à savoir, suppression de 300 places d'acceuil pour les enfants ET les familles et donc 180 postes de travailleurs sociaux au profit de famille d'accueil (qu'il doit trouver et former)...Suite à la réaction professionnels et des syndiacts, ce projet a été annulé et des groupes de travail ont réfléchi autour de la problématique de la protection de l'enfance. Le mois dernier, le magazine mensuel du Conseil Général de l'Isère annonçait le recrutement effectué de 150 familles d'accueil et 150 autres prévues...Tout ça pour dire que je ne comprend pas pourquoi Monsieur Vallini s'interesse à la maltraitance des enfants s'il n'est pas capable d'organiser et de se soucier de la protection de l'enfance comme une cause social et non budgétaire ou politique...Fin du coup de gueule...

manceau 21/06/2013 17:10

ca serais temps que quelqun se preocupe des enfants!!! moi je dis qu on devrais steriliser les meres qui font subir des choses horrible a leurs enfants , et pour les peres la castatrion comme pour les animaux!!!! deja ca evitera qu ils recommencent a leurs sortis de prison!! une maman en colere et qui trouve que les enfants n ont pas assez de droit et sont pas proteger en france!!

manceau 21/06/2013 17:08

ca serais temps que quelqun se preocupe des enfants!!! moi je dis qu on devrais steriliser les meres qui font subir des choses horrible a leurs enfants , et pour les peres la castatrion comme pour les animaux!!!! deja ca evitera qu ils recommencent a leurs sortis de prison!! une maman en colere et qui trouve que les enfants n ont pas assez de droit et sont pas proteger en france!!

Claude guyon 15/06/2013 20:44

Présent au colloque , grâce à l'intervention du service de presse de Madame Valérie Trierweiller , et de son respect de la liberté de la presse , ainsi que du droit contradictoire. son témoignage ému et sensible , faisait prendre conscience du poids , de la pensée convenue qui voudrait que l'on considère que le lieu le plus protecteur pour un enfant serait les bras de sa mère . Sa grande honnêteté intellectuelle renforcée par son activité de journaliste l'oblige à rendre compte des situations qu'elle aurait observés lors de ses visites de foyers de femmes et d'enfants . La porte parole du gouvernement était venue faire un discours que les FEMENS n'auraient pas renié . Dans l'ensemble une autosastisfaction des institutions voulait justifier une augmentation de subventions pour des organismes incapables de produire leurs résultats .

Muriel 15/06/2013 13:13

Qu'on fait les journalistes de découvertes d'Alice Miller ?? Ils les ont jetés à la poubelle et pourtant plus que jamais nous avons besoin de ses travaux !! http://www.alice-miller.com/index_fr.php

Hébergé par Overblog