Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

France : encore un enfant victime du « jeu du foulard »

Vendredi dernier, un garçon de 11 ans a été retrouvé pendu dans sa chambre à une barre de son lit mezzanine avec la ceinture de son kimono de judo. Il a probablement succombé au « jeu du foulard ».

Les enquêteurs n'ont découvert ni lettre, ni message. Ils semblent avoir écarté la thèse du suicide et de l'homicide.

L'enfant, bon élève, s'entendait bien avec ses parents et paraissait n'avoir aucun problème particulier.

Ces « jeux » de strangulation, non-oxygénation ou d'asphyxie ferait chaque année, en France, une quinzaine de décès chez les jeunes de 6 à 16 ans. Et probablement autant sont victimes de séquelles.

Le jeu du foulard possède plus de 30 dénominations, selon les régions et incluent notamment les termes de « cosmos » ou « d'été indien » ou « rêve bleu ».

Particulièrement dangereux, ce jeu consiste à provoquer une asphyxie ou plus exactement une anoxie (manque de dioxygène) du cerveau par strangulation, étouffement ou via l'artère carotide.

En France, ce « jeu » est connu suite à la médiatisation des décès que provoque cette pratique, et ce sont en priorité les enfants et les adolescents qui sont touchés par ce phénomène aux conséquences mortelles.

L'Association de parents d'enfants accidentés par strangulation (APEAS) assure des opérations de prévention en milieu scolaire auprès des enfants, des adolescents et des adultes en contact avec les enfants.

JCC

(Source : APEAS)

Voir le site de l’association

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - jeux dangereux

commentaires

Hébergé par Overblog