Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités des droits de l'enfant

Maldives : une adolescente violée échappe au châtiment du fouet

La Haute cour des Maldives vient d’annulé la condamnation à cent coups de fouet d’une adolescente de 15 ans victime d’un viol. La Cour a indiqué que la jeune fille, dont le beau-père est en prison pour l’avoir violée, avait été condamnée injustement par un tribunal pour enfants, pour avoir eu des relations sexuelles avant le mariage.

La condamnation était basée sur les aveux de l’adolescente, qui avait déclaré entretenir une relation hors mariage. Ces aveux avaient été prononcés alors qu’elle était en plein traumatisme et qu’elle n’était pas en état d’être jugée.

Le gouvernement des Maldives avait fait appel à la suite de la réprobation internationale qu’avait provoquée en février 2013 ce verdict, qui précisait que la peine serait infligée lorsque la jeune fille aurait 18 ans.

L’identité de l’adolescente n’a pas été révélée, en conformité avec la loi.

En vertu de la "charia", les relations sexuelles avant le mariage sont illégales dans cet archipel de l’Océan Indien qui est peuplé de 330 000 musulmans sunnites.

Plusieurs ONG et les Nations unies demandent aux Maldives de cesser « cette coutume barbare » de fouetter les femmes. En septembre dernier, une jeune femme de 16 ans a été condamnée au fouet pour relations hors mariage, et son compagnon a écopé de dix ans de prison.

Il n'est pas superflu de rappeler que les Maldives ont signé la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants de la Charte des Nations Unies, le 20 avril 2004 et la Convention Internationale des droits de l’enfant le 11 février 1991.

JCC

(Source : CRIN)

Published by Jean-Charles Champagnat Jean-Charles Champagnat - - Châtiments corporels

commentaires

Hébergé par Overblog